/finance/homepage

Le Canada aura dépensé toutes ses recettes samedi

Agence QMI

Selon un rapport de l’Institut économique de Montréal (IEDM), publié vendredi matin, le gouvernement fédéral aura dépensé toutes ses recettes pour l’année 2018, le 15 décembre vers 21h, et devra emprunter pour payer ses factures pour les 16 jours restants. 

«Si le gouvernement fédéral avait respecté ses engagements électoraux, la date où il aurait tout dépensé cette année aurait été tout juste après Noël, avec un objectif de zéro déficit en 2019. La situation actuelle est d'autant plus alarmante qu'Ottawa ne prévoit pas de retour à l'équilibre», a déclaré Germain Belzile, chercheur à l'IEDM. 

Du côté des provinces, certaines s’en tirent beaucoup mieux tandis que d’autres devront également boucler l’année avec de l’argent emprunté, peut-on lire dans le rapport. 

Seuls le Québec, la Colombie-Britannique auront encore de l’argent en banque après le réveillon du Jour de l’an, puisque selon les calculs de l’IEDM, la date où le gouvernement aura tout dépensé est le 16 janvier 2019. 

L’Île-du-Prince-Édouard a réussi à mettre ses comptes à l’équilibre, et aura tout dépensé le 1er janvier 2019. La Nouvelle-Écosse y est presque arrivée (30 décembre). 

La championne du déficit est l’Alberta qui a dépensé tous ses revenus le 16 novembre dernier et vit à crédit depuis. Elle est suivie par l’Ontario, qui a tout dépensé le 1er décembre. 

«Plusieurs gouvernements provinciaux vivent au-dessus de leurs moyens depuis un bon moment. Ils auraient dû profiter de la bonne situation économique pour arrêter de vivre à crédit», a déclaré Kevin Brookes, analyste en politiques publiques à l'IEDM. 

«En fait, les provinces, et même Ottawa, devraient suivre l'exemple du Québec, qui était l'un des pires élèves du Canada il n'y a pas si longtemps, et qui est maintenant premier de classe», a-t-il ajouté.