/news/travel

En randonnée coeur du désert marocain

Sarah-Émilie Nault | Agence QMI

Du 31 octobre au 5 novembre dernier, 282 femmes du Québec et de la France se sont retrouvées dans le désert de Merzouga, au Maroc, afin de prendre part à la première édition du trek Rose Trip, une randonnée d’orientation de trois jours au cœur du Sahara.

Le but de cette compétition 100 % féminine, qui se fait en équipe de trois, est de compléter la marche en accumulant le moins de kilomètres possible, en s’orientant à l’aide d’une simple boussole, d’un carnet de route et d’un enregistreur de distance.

Une première édition empreinte de zénitude

Au sommet d’un champ de dunes, des trios de femmes s’arrêtent, reprennent leur souffle, s’encouragent et tentent d’assimiler la splendeur du spectacle qui s’offre à elles. Boussole à la main, motivation au cœur, elles poursuivent cette aventure qui les mènent à marcher une vingtaine de kilomètres quotidiens. Du Maroc et de ce trek Rose Trip, elles retiendront le silence dans lequel il fait si bon marcher, l’intensité des rencontres et la perfection du décor.

«Je suis native du Pays basque, les randonnées sont très culturelles chez nous», explique l’organisatrice de la compétition, Géraldine Rey, qui est aussi la femme derrière le toujours populaire Trophée Roses des Sables, un rallye féminin en véhicule 4X4 dans le désert marocain.

«Le trek Rose Trip est né de ce désir de découvrir le désert autrement. Prendre le temps, se ressourcer et profiter du silence: cela crée une énergie différente. La marche est méditative et le désert, tout comme l’Afrique, fait rêver. »

En trios, les femmes inscrites au trek Rose Trip ont défié le désert tout comme leurs capacités à aller au bout d’elles-mêmes.

Si le but officiel de ce trek est de retrouver son chemin à pied dans le désert, les motivations intérieures des participantes se font aussi variées que les terrains rencontrés.

Certaines sont ici pour le défi physique, d’autres pour user de stratégie et espérer emporter la compétition. Des femmes bravent la maladie ou les douleurs du passé, un pas à la fois. Pour toutes cependant, ce sont les rencontres, le volet solidaire (on amasse aussi des sous pour les organismes «Cancer du Sein, Parlons-en» et «Enfants du Désert») et les histoires partagées sur le chemin ou au bord du feu qui l’emportent sur tout. Assez pour avoir envie, déjà, de s’inscrire à la seconde édition du trek Rose Trip qui se tiendra du 31 octobre au 5 novembre 2019.

À savoir

- Pour participer à cette première édition (une journée de transport, une journée d’arrivée au bivouac, 3 jours de trek, une journée de défi solidaire hors compétition et une journée de transport de retour), les participantes devaient chacune débourser 2190 $ (vols en sus).

- Pour en savoir plus et pour s’inscrire à la 2e édition: www.trekrosetrip.com