/news/politics

Santé Canada s'attaque aux boissons alcoolisées sucrées

Agence QMI

ARCHIVES/JOURNAL DE MONTRÉAL

Santé Canada veut limiter la quantité d'alcool qui peut se retrouver dans les boissons sucrées alcoolisées comme la Four Loko et la FCKD UP. 

Ces boissons controversées, qui ont disparu des tablettes au Québec après la mort de la jeune Athena Gervais, 14 ans, à Laval en mars 2018, peuvent contenir jusqu'à l'équivalent de quatre consommations par cannette. Or, en raison du sucre et des arômes ajoutés à ces boissons, celles-ci ne goûtent pas l'alcool, si bien qu'elles sont très prisées chez les jeunes. 

Une personne pesant environ 100 livres qui consomme une canette de Four Loko ou de FCKD UP de 568 ml titrant à 11,9 % d'alcool par volume en moins d'une heure peut se retrouver avec un taux d'alcoolémie de 0,15, soit presque le double de la limite légale pour pouvoir conduire. 

«Si cette même personne en consommait deux en moins d'une heure, son taux d'alcoolémie pourrait dépasser 0,3, un niveau pouvant nécessiter l'hospitalisation», a précisé le ministère mardi dans un communiqué. 

En vertu du règlement proposé par Santé Canada, une telle canette de 568 ml devra contenir, au maximum, l'équivalent d'une consommation et demie et, donc, ne pas dépasser 4,5 % d'alcool par volume. 

Intoxications 

Au Québec, plusieurs cas d'intoxication graves ont été rapportés dans les médias au cours de la dernière année. Outre le décès d'Athena Gervais, qui s'était noyée en chutant dans un ruisseau près de son école secondaire après avoir consommé de la boisson FKCD UP, le Drummondvillois Pierre Parent, accro à la controversée boisson Four Loko, est mort subitement en décembre 2017. L'homme de 30 ans avait bu quatre canettes de la boisson, en plus de consommer de la caféine et des Tylenol pour le rhume. 

Plusieurs boisons avaient été retirés des tablettes à la suite de la médiatisation de décès d'Athena Gervais, incluant la Four Loko, la FCKD UP, la Mojo (7 %) et l'Octane (10 %). D'autres marques sont cependant demeurées en vente dans la province. 

«Le quart des jeunes au Canada en bas de l'âge légal de boire de l'alcool en consomment de manière excessive, ce qui peut engendrer des problèmes d'apprentissage et de mémoire, des accidents sur la route, des maladies chroniques et la violence», a commenté l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Dre Theresa Tam, par communiqué. 

Il est à noter que «les contenants de verre, donc de 750 ml ou plus, seront soustraits à l'application du règlement étant donné qu'ils servent habituellement à des produits à portions multiples», a précisé l'organisme fédéral. 

Les Canadiens seront invités à se prononcer sur ce projet de règlement du 22 décembre au 5 février 2019. Celui-ci pourrait ensuite être adopté dans les prochains mois.

Le taux d'alcool par format proposé par Santé Canada 

7,2 % d'alc./vol. en canette de 355 ml 

5,4 % d'alc./vol. en canette de 473 ml 

4,5 % d'alc./vol. en canette de 568 ml 

3,6 % d'alc./vol. en canette de 710 ml 

 

Dans la même catégorie