/news/techno

Les géants du web paient moins de 70 millions $ en impôts à la France

Agence QMI

Les géants du web comme Google, Apple, Facebook et Amazon (GAFA) ont payé l’an dernier en France moins de 70 millions $ d'impôts sur les bénéfices, selon une enquête de BFM TV.

À quelques jours du début du prélèvement de la taxe sur les géants du numérique en France, un recensement permet d’avoir une idée des sommes payées en 2017 au fisc français.

Ainsi, le géant Google a payé près de 21,8 millions $ (14,1 millions d’euros) d'impôts sur les bénéfices en 2017 pour un chiffre d'affaires de 505 millions $ (325 millions d'euros), selon des documents financiers.

L’entreprise a toutefois assuré qu’elle paiera toute taxe sur le chiffre d'affaires mise en place en France ou dans l'Union européenne.

Du côté d’Apple, le montant est d’environ 29 millions $ (19 millions d’euros) et correspond à deux filiales de la firme de Cupertino, en Californie, qui ont déclaré un chiffre d'affaires total de 1,2 milliard $ (800 millions d’euros). Or, selon BFM TV, le chiffre d’affaires du fabricant du iPad peut être estimé à 4,4 milliards $, soit 3,9 milliards d'euros.

Pour l’année 2017, la filiale française de Facebook a déclaré une charge d'impôt de 2,9 millions $ (1,9 million d'euros) pour un chiffre d'affaires de 56 millions d'euros alors que la chaîne de télévision estime le chiffre d'affaires à entre 850 et 950 millions d'euros.

Un porte-parole du réseau social a toutefois expliqué à BFM TV que la situation allait changer puisque les revenus provenant des annonceurs locaux seront bientôt comptabilisés localement.

Chez Amazon, entreprise qui a son siège social à Seattle, dans l'État de Washington, le chiffre d'affaires déclaré en 2017 s’élève à 588 millions $ (380 millions d'euros) pour une charge d'impôt de 12 millions $ (8 millions d'euros).

En avril dernier, le commissaire européen aux affaires économiques s’est engagé à ce que les géants du numérique paient des impôts de 3 % sur leur chiffre d’affaires. Ces géants du web paient en moyenne 9 % d’impôt en Europe, contre 23 % pour les autres entreprises, avait déploré Pierre Moscovici, en entrevue au «Journal de Montréal».

La France a toutefois décidé d’agir rapidement en annonçant cette semaine que les géants du web seraient taxés dès le 1er janvier, une mesure qui devrait rapporter 500 millions d'euros en 2019.

«Nous taxerons le chiffre d’affaires des géants du numérique sur toute l’année 2019. Nous allons notamment taxer les revenus publicitaires des #GAFA, l’utilisation des données personnelles et les plateformes numériques. C'est une question de justice!» a fait savoir le ministre Bruno Le Maire sur Twitter.

Ce que les géants paient au fisc français

Google: 21,8 millions $ (14,1 millions d’euros)
Apple: 29 millions $ (19 millions d’euros)
Facebook: 2,9 millions $ (1,9 million d'euros)
Amazon: de 12 millions $ (8 millions d'euros)
Twitter: 0,4 million $ (0,3 million d'euros)
Netflix: 0
Uber: 2,1 millions $ (1,4 million d'euros)

Dans la même catégorie