/news/society

Les phénomènes météo les plus marquants de l’année

TVA Nouvelles

Des phénomènes météorologiques extrêmes ont eu un impact important sur la Belle Province et sur le reste du Canada en 2018.  

Ces événements météo risquent de se produire plus souvent, ou encore, être amplifiés dans l’avenir, selon les météorologues. 

«Les changements climatiques vont exacerber, exagérer ces phénomènes. Ce qui était exceptionnel ou très rare va devenir commun», a indiqué Simon Legault en entrevue au Québec Matin.  

Voici les trois événements durant lesquels les Québécois ont le plus subi les effets des changements climatiques.  

1- Vague de chaleur extrême    

Les Québécois ont connu une période anormalement longue de temps chaud au début de l’été qui a entraîné des problèmes de santé pour plusieurs. Pas moins de 93 décès liés à la chaleur ont été rapportés. Plusieurs records ont d’ailleurs été battus au plus fort de cette période de chaleur intense, du 30 juin au 7 juillet. Notamment, le 2 juillet, le mercure affichait 34,7 °C à Montréal.    

Cette chaleur extrême avait eu des répercussions jusque sur la colline parlementaire alors que la climatisation des établissements de santé est devenue un sujet important 

2- Tornades destructrices    

Trois mois après le passage de quatre tornades, dont une de force EF-3 (des vents allant 250 à 330 km/h) à Gatineau, une trentaine de familles sont toujours hébergées à l’hôtel. Pas moins de 332 bâtiments ont été endommagés par les vents violents le vendredi 21 septembre. La Ville de Gatineau a octroyé 14 permis pour démolir 113 logements et douze permis pour rénover 663 logements. Les dégâts coûteront des dizaines de millions de dollars. Par miracle, aucun décès n’a été rapporté. 

 

Le passage des tornades a certainement marqué profondément bien des Québécois. En plus des alertes qui ont été déclenchées à la télévision et à la radio avant leur passage, les tornades ont été filmées par de nombreux témoins. Des images spectaculaires comme on en voit rarement. 

«Que ça ait touché une ville comme Gatineau avec une force EF3... Habituellement on n’a pas tant d’images. Ça marqué les esprits, et ça jeté beaucoup de gens à la rue», a rappelé Simon Legault.  

 3- Froid record   

Le matin du samedi 8 décembre, le mercure affichait -31 °C à Québec. C’était la première fois que le thermomètre passait sous la barre de -30 °C aussi tôt dans la saison froide de l’histoire récente du Québec.   

Cette température n’a donné aucun répit aux Québécois durant une semaine. Le jeudi suivant, des ressentis allaient jusqu’à – 31 à Saguenay ou encore -25 à Montréal.

Effets sur la facture

De plus, les changements climatiques se traduisent également par des hausses qui sont refilées au bout du compte sur les factures des consommateurs, y compris ceux du Québec.

Car peu importe où se produit la catastrophe, que ce soit au Japon, en Californie au à Gatineau, les compagnies d'assurance doivent acheter, elles aussi, des assurances vendues par une poignée de compagnies bien capitalisées.

Par exemple, les ouragans Florence et Michael, aux États-Unis, ont fait pour 14,5 milliards de dollars, une note qui est répartie sur toute la planète.

 Top 10 canadien   

Environnement et Changement climatique Canada a publié jeudi la 23e édition des 10 phénomènes météorologiques les plus marquants de l’année. Ceux-ci ont causé des dommages coûteux partout au pays.   

 «La science est claire, les changements climatiques sont réels, et les Canadiens vivent souvent leurs impacts lors de phénomènes météorologiques violents plus fréquents et plus intenses», a signalé la ministre fédérale de l’Environnement Catherine McKenna dans un communiqué.   

 Voici le top 10 de l’année au Canada   

 1. Le nombre record d’incendies de forêt et d’heures sous un ciel enfumé dans l'Ouest   

 2. Le Canada touché par la vague de chaleur estivale mondiale   

 3. Un temps chaud et sec suivi de chutes de neige nuit aux récoltes des Prairies   

 4. Les vents puissants du mois de mai coûtent un milliard de dollars   

 5. Les tornades d’Ottawa-Gatineau le dernier jour de l’été   

 6. Les inondations printanières dans tout le sud de la Colombie-Britannique   

 7. La crue éclair du fleuve Saint-Jean au Nouveau-Brunswick   

 8. Le déluge du mois d’août à Toronto   

 9. Un froid record annonciateur d’un long hiver   

 10. Un mois d’avril cruel, froid et orageux   

Ce classement a été réalisé en fonction de certains facteurs comme les conséquences qu’ils ont eues sur le Canada et les Canadiens, l’étendue de la région touchée, les répercussions sur l’économie et leur longévité dans les manchettes.

Dans la même catégorie