/news/society

Taux d’occupation critique dans plusieurs urgences

Les urgences de plusieurs hôpitaux de la province étaient à éviter vendredi. De nombreux établissements des régions de Montréal, de la Montérégie, de l'Estrie, des Laurentides et de Lanaudière affichaient des taux d’occupation très élevés. 

Une femme de Montréal dit avoir passé la nuit au CHU Sainte-Justine, alors qu'elle y accompagnait sa fille de onze ans. « Je pense que ça a pris 4 heures pour aller au triage. La nuit, il y a trop peu de médecins, c'est ça le problème», dit-elle.

En Montérégie, le taux d'occupation des civières frôlait les 200% vendredi en fin de journée.

Le pic de la grippe, toujours à venir, risque d'aggraver une situation déjà problématique.

Legault souhaite revoir la gestion  

En visite au CHU Sainte-Justine vendredi matin, le premier ministre, François Legault, a assuré qu’il reverrait la gestion des urgences dans la province.    

«Il faut avoir des médecins de famille qui prennent en charge les Québécois(es) qui ont des problèmes légers. Actuellement, dans les urgences, il y a la moitié des gens qui ne devraient pas être là, mais qui devraient être vus dans des cliniques (...) C’est un système qu’il faut réorganiser», a-t-il expliqué. 

Pour pallier le problème, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a quant à elle annoncé l'ouverture de cliniques d'hiver.

• À lire aussi: Des cliniques d’hiver dès la mi-janvier au Québec

Consultez l’état des urgences dans les hôpitaux du Québec ici.  

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.