/news/society

Projet unique

Un premier Noël dans son propre logement

TVA Nouvelles

Un jeune homme aux prises avec des problèmes de santé mentale a pu passer son tout premier Noël dans son propre logement.

Michael Bordeleau vit depuis un mois dans son tout premier appartement grâce à l'aide de la Fondation de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal.     

Le jeune homme souffre problèmes de gestion de colère, de psychose et un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Il pourra vivre dans cet appartement de transition, payé et construit par la fondation, pendant un an en apprenant à s’intégrer à la société.

«Ça nous permet vraiment d'évaluer la personne, de l'observer dans un milieu réel. Dans la ressource, le suivi est particulièrement fait par des éducateurs spécialisés, précise Jézabel Renaud, spécialiste en activités clinique.

Michael, lui, est ravi de cette nouvelle indépendance après un début de vie passé à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

«Je trouve ça assez facile. Plus facile qu'on peut le penser», dit-il.

Par ailleurs, les bénévoles de la fondation ont amassé 10 000 dollars pour venir en aide dans le temps des Fêtes à 34 personnes et familles aux prises avec des problèmes de santé mentale comme Michael.

«C'est en partie grâce aux dons de nos employés que nous pouvons aller acheter des cadeaux», explique Gabrielle Julien de la Fondation de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal.     

«Beaucoup ont demandé des bottes d'hiver, des gants, des manteaux. C'était vraiment des besoins de base», ajoute sa collègue, Karine Lemieux.

La fondation aimerait créer d'autres appartements semblables avec l'aide de donateurs.