/regional/estduquebec/basstlaurent

Bas-Saint-Laurent

Se protéger des débordements côtiers

TVA Nouvelles

Les épisodes de déferlement côtiers sont de plus en plus nombreux en saison hivernale dans l'est du Québec en raison du morcellement du couvert de glace sur le fleuve.

 • À lire aussi: Sainte-Flavie veut mieux faire face aux grandes marées

 «La mer ouverte du Saint-Laurent, dans le fond, peut générer des vagues et ainsi, ces vagues-là, vont aller déferler sur le trait de côtes», explique la professeure associée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Ursule Boyer-Villemaire.

Des municipalités comme Sainte-Flavie, dans le Bas-Saint-Laurent, doivent s'adapter aux risques de dommages.

«Nous avons formés et outillés des gens de notre communauté qui connaissent très bien les marées à être nos premières sentinelles», fait savoir le maire de Sainte-Flavie, Jean-François Fortin.

La municipalité s'est par ailleurs dotée d'un système d'alerte multiplateforme.

«Internet, courriel, textos, appels vocaux automatisés qui nous permettent en une minute de rejoindre la totalité de nos résidents et de le faire avec une géolocalisation», précise le maire.

«Plan de match»

Sachant que la tendance est là pour se maintenir, à certains endroits, elle augmentera. Il faut avoir un plan de match, sinon on va être démunis face à ces changements-là», indique Mme Boyer-Villemaire.

Cette vision se traduit à Sainte-Flavie par l'embauche d'une chargée de projet en résilience côtière.

«C'est un projet unique au Québec, c'est-à-dire d'engager quelqu'un qui s'occupe d'accompagner les gens qui vivent avec les problématiques côtières et les changements», détaille le maire Fortin.

Les chercheurs travaillent sur la création d'un outil d'aide à la décision qui permettra aux municipalités de l'est du Québec de faire de bons choix en matière d'urbanisme.

Dans la même catégorie