/finance/stockx

Année difficile sur les marchés boursiers

TVA Nouvelles

L’année 2018 a été difficile sur les marchés boursiers du monde entier.

• À lire aussi: Wall Street connaît sa meilleure séance depuis 2009

• À lire aussi: Donald Trump persiste dans ses critiques contre la Banque centrale

• À lire aussi: À la veille de Noël, Wall Street plonge encore

Selon Sébastien Page, directeur général division multi-actifs chez T. Rowe Price, cela peut s’expliquer par deux facteurs importants.

«Premièrement, les actions étaient très chères. On parle d’un marché qui était en hausse de 300% depuis 2008 sur les actions américaines et de plus de 150% sur les actions canadiennes. Ces ratios prix/bénéfices très élevés ont donc créé de la fragilité sur les marchés», a-t-il précisé en entrevue à LCN.

«Deuxièmement, la volatilité a été créée par les actions des banques centrales, la banque centrale américaine en particulier. La hausse des taux d’intérêt rend les investisseurs très nerveux.»

Pas de récession en 2019

Pour ce spécialiste des marchés boursiers, 2019 ne devrait pas connaitre de récession.

«Mais on s’attend à un ralentissement (...) Selon nos prédictions, il y aura des opportunités pour les investisseurs d’entrer sur les marchés à des prix plus intéressants», a-t-il expliqué.

Voyez l’intégralité de son entrevue dans la vidéo ci-dessus.