/finance/homepage

Les débardeurs se munissent d’un mandat de grève

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Les activités du Port de Montréal pourraient être prochainement perturbées puisque les débardeurs ont voté à 99,5 % en faveur de l’obtention d’un mandat de grève à utiliser au moment opportun, a indiqué le Syndicat des débardeurs du Port de Montréal, mercredi.

Ceux qui sont responsables de charger et décharger les navires qui accostent au port se sont munis de ce mandat de grève lors d’un vote qui a eu lieu le 16 décembre dernier.

«Les relations de travail étaient difficiles depuis un moment et l'Association des employeurs maritimes (AEM) avait, malheureusement, comme fonds de commerce le mépris des débardeurs et de leur syndicat», croit Michel Murray, conseiller syndical au Syndicat canadien de la fonction publique.

Pour arriver à résoudre le conflit de travail, M. Murray juge que «les faucons de l'employeur devront se transformer en colombes» sans quoi les débardeurs «seront prêts à donner la réplique».

Les parties sont actuellement en médiation pour le renouvellement de la convention collective qui est venue à échéance le 31 décembre dernier.

Le Syndicat des débardeurs représente plus de 1100 membres qui travaillent au Port de Montréal.