/regional/estduquebec/basstlaurent

Toute une mésaventure pour un conducteur de VTT

Marie-Eve Cloutier | TVA Nouvelles

Un conducteur de VTT l’a échappé belle mercredi après-midi après s’être aventuré sur le lac Témiscouata alors que son engin a calé lorsque la glace a cédé sous son poids. L’homme est conscient qu’il a eu beaucoup de chance.

Dany Jobin voulait profiter de l’hiver en se baladant sur son véhicule tout terrain. «D’habitude, je reste toujours du côté du quai de Canabo. Mais hier, j’ai vu des gens qui étaient quasiment rendus au milieu du lac. Je me suis dit que j’allais aller les voir, car je trouvais ça dangereux pour eux », explique le conducteur de VTT.

L’homme a roulé sur la surface gelée en empruntant l’ancien sentier de motoneige en direction du Parc national du Lac-Témiscouata.

«Rendu près du quai, de l’autre côté, mon VTT est rentré dans l’eau. Ç’a fait un trou de la grandeur de mon véhicule. J’avais de l’eau jusqu’au torse. J’ai lâché le VTT, puis j’ai réussi à m’agripper au bord de la glace avec mes bras, puis je suis sorti», raconte-t-il.

Dany Jobin réalise que sans ses bons réflexes, il aurait pu frôler la mort. «Ça s’est fait trop vite, je n’ai pas eu le temps d’avoir peur, dans un sens. C’est aujourd’hui plus que je réalise que j’ai été chanceux. Ça aurait pu être pas mal pire, je ne serais pas ici pour vous en parler», lance le quadiste.

Un motoneigiste qui passait dans ce secteur lui est venu en aide. «J’avais froid, c’était surtout mes pieds et mes mains. Mais, mon habit a fait le travail.»

Il met en garde les motoneigistes et les conducteurs de VTT qui seraient tentés de s’aventurer sur le lac.

«C’est tentant d’aller sur le lac, mais il faut être vraiment prudent. Je dis aux gens de vraiment faire attention. C’est sûr qu’il va y en avoir d’autres cet hiver, mais il s’agit d’y aller de manière sécuritaire. »

Amateur de photographie, Dany Jobin continuera à profiter des beautés du lac cet hiver, mais en demeurant sur la terre ferme.