/finance/homepage

Controverse autour du nouveau Guide alimentaire

Agence QMI

milk,Milk bottle,Milk glass

poylock19 - stock.adobe.com

Les Producteurs laitiers du Canada (PLC) font appel au premier ministre Justin Trudeau pour intervenir contre la probable quasi-disparition du lait et de ses produits du nouveau Guide alimentaire.

«Les PLC demandent au premier ministre Trudeau d'ordonner à la ministre de la Santé de faire ses devoirs en tenant compte de toutes les données scientifiques disponibles avant la publication du nouveau Guide alimentaire», a indiqué l’organisation dans un communiqué publié vendredi.

Dans ses dernières ébauches non officielles, le nouveau Guide alimentaire abandonnerait la catégorie «produit laitier» au profit d’une catégorie plus large dénommée «aliments protéinés». Et les produits laitiers ne seraient présentés que sous les traits d’une pinte de lait, parmi 28 aliments au total, dont les légumineuses ou les noix.

«Non seulement cette révision pourrait-elle compromettre la santé des générations futures en les amenant à penser faussement que les produits laitiers sont mauvais pour la santé, mais elle aura aussi un effet sur un secteur qui continue d'être affecté par les concessions accordées dans les récents accords commerciaux», se sont alarmés les PLC, en référence à l’ouverture du marché canadien aux producteurs étrangers.

Le Guide alimentaire a un rôle économique important, puisqu’il dirige la confection de centaines de milliers de repas chaque jour dans les hôpitaux et écoles publiques du pays.

Depuis 2016, Santé Canada travaille sur la refonte du Guide alimentaire. Pour cette révision, le ministère a exclu du processus les représentants, lobbys et études scientifiques payés par l’industrie alimentaire, pour se fonder sur les seules données scientifiques neutres et les recommandations internationales.

Le ministère avait déjà conclu que les Canadiens ne consommaient pas assez de fruits et légumes et de grains entiers et a avoué vouloir recommander plus de produits végétaux.

Le document final devrait être présenté d’ici un mois.

Rappelons qu’aucun consensus scientifique n’existe actuellement sur les bénéfices ou risques des produits laitiers sur la santé et que 65 % de la population mondiale âgée de plus de 7 ans est intolérante au lactose.

Le Guide alimentaire doit permettre d’aiguiller les Canadiens vers de meilleures habitudes alimentaires, alors que près de 60 % de la population est en surpoids, un chiffre qui grimpe depuis les années 1970.

Dans la même catégorie