/news/society

Des cliniques d’hiver très attendues

TVA Nouvelles

Ceux qui patientent depuis de longues heures dans les urgences des hôpitaux québécois attendent avec impatience l’ouverture des cliniques d’hiver, promises juste avant Noël par la ministre de la Santé.

Ces cliniques spéciales devraient être mises en place à partir de la mi-janvier; elles seront sans rendez-vous, ouvertes sept jours par semaine ainsi que les soirs et le personnel adéquat sera en place. On veut ainsi réduire le nombre de personnes qui engorgent les urgences pour des cas de grippe.

Par contre, on ignore encore sous quelle forme elles apparaîtront dans la province.

«Chaque établissement va avoir à regarder la situation localement et à décider comment ils vont accommoder l’ensemble des gens qui ont besoin de ces rendez-vous-là pour la grippe», a souligné la Dre Renée Paré, de la Direction de la santé publique de Montréal.

 

Attente prévisible

Chez les infirmières, on se désole que le gouvernement n’ait pas mis en place ce service plus rapidement.

«Avec un virus de la grippe qui est prévu dans le temps, pourquoi est-ce qu’on a pas prévu d’ouvrir ces cliniques le 15 décembre ou le 1er janvier?», déplore la vice –présidente de la Fédération des infirmières du Québec, Denyse Joseph.

Lundi, de nombreuses urgences de la province étaient occupées au-delà de leur capacité maximale, créant une certaine exaspération pour des citoyens.

«Y’a un paquet de monde ici, juste pour la grippe. Faudrait qu’ils commencent au mois de novembre», lance un citoyen rencontré par TVA Nouvelles.

À l’Hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield, notamment, on atteignait une occupation de 255 % lundi après-midi.

Le cabinet du ministère de la Santé a rappelé que le gouvernement est entré en poste dernièrement et qu’on vise une ouverture en décembre l’an prochain.

-D'après les informations de Bénédicte Lebel

Dans la même catégorie