/news/culture

Les gagnants et les perdants des Fêtes

Maxime Demers | Journal de Montréal

Comme chaque année, la période des Fêtes a été particulièrement achalandée dans les salles de cinéma. Alors que certains films comme Aquaman et La course des tuques ont fait courir les foules dans les cinémas de la province, d’autres comme Le retour de Mary Poppins n’ont pas obtenu autant de succès que prévu. Voici les gagnants et les perdants au box-office québécois durant les Fêtes: 

 Les gagnants 

 Aquaman 

Photo courtoisie

  

Sans surprise, Aquaman a été le film le plus populaire du temps des Fêtes dans les salles de cinéma du Québec. Sorti le 21 décembre, ce film de superhéros mettant en vedette Jason Momoa et Nicole Kidman a déjà récolté plus de 4,1 millions $ au box-office québécois, selon les données de l’agence Cinéac. «Je m’attendais à ce que le film marche, mais pas à ce point-là. C’est un très gros succès», souligne le propriétaire des cinémas Guzzo, Vincent Guzzo, à propos d’Aquaman

 La course des tuques 

Photo courtoisie

  

Bonne nouvelle pour le cinéma québécois, le film d’animation familial La course des tuques a réussi à tenir tête aux grosses productions hollywoodiennes pendant le temps des Fêtes. Mieux encore: la suite de La guerre des tuques 3D s’est maintenue dans le top 3 des films les plus populaires dans les salles du Québec pendant les deux semaines du congé des Fêtes, devançant des films américains comme Le retour de Mary Poppins et Ralph brise l’Internet. La course des tuques cumule à ce jour des recettes de 2 105 999 $, selon Cinéac. 

 La Mule 

Photo courtoisie

  

Ce plus récent film de Clint Eastwood a connu un succès surprise dans les salles du Québec au cours des deux dernières semaines. Sorti discrètement une dizaine de jours avant Noël, La Mule a réussi à surpasser les attentes au box-office, récoltant à ce jour 821 728 $ aux guichets du Québec. «Honnêtement, je ne trouvais pas que c’était une bonne idée de sortir un film avec Clint Eastwood pendant le temps des Fêtes. Mais, finalement, c’est un très beau succès», observe Vincent Guzzo. 

Les perdants 

Le Retour de Mary Poppins

Photo courtoisie

  

C’était sans contredit le film le plus attendu du temps des Fêtes, cette année. Or, même si on ne peut pas parler d’échec commercial, les résultats aux guichets ont quelque peu déçu les observateurs. Lancé en grande pompe sur nos écrans le 19 décembre dernier, Le Retour de Mary Poppins n’a même pas encore franchi le cap du million de dollars de recettes au box-office québécois. En date du 6 janvier, le film avait amassé 966 891 $ dans les salles de la province. «Pour moi, c’est le flop du temps des Fêtes, cette année, lance Vincent Guzzo. Comme c’est la suite d’un film culte, tout le monde pensait que ça allait marcher très fort. Mais ça n’a pas été le cas.» 

Bumblebee 

Photo courtoisie

  

Une des sorties les plus importantes du temps des Fêtes, cette année, le film Bumblebee a aussi obtenu des résultats mitigés au box-office québécois. Le nouvel épisode de la populaire saga des Transformers a récolté 1,1 M$ en deux semaines au box-office québécois. «Ce n’est pas un mauvais résultat, mais on s’attendait à plus. Pour un Transformers, c’est un peu décevant», analyse Vincent Guzzo. 

Holmes et Watson 

Photo courtoisie

  

Même si elle réunit à l’écran les éternels complices Will Ferrell et John C. Reilly, cette comédie librement inspirée des aventures de Sherlock Holmes et de John Watson n’a pas du tout fonctionné au Québec, récoltant seulement 269 734 $ depuis sa sortie, le 25 décembre dernier.

Dans la même catégorie