/news/world

Nouvelle piste pour expliquer la disparition d’Édith Blais

Agence QMI

Une nouvelle hypothèse pour expliquer la disparition de la Québécoise Édith Blais et de son compagnon italien Luca Tacchetto au Burkina Faso a été avancée par un journal italien.

Selon ce qu’a rapporté le quotidien «Corriere Della Sera» dimanche soir, le couple pourrait s’être fait enlever par des djihadistes après être allé visiter un site touristique important de la région des Cascades, dans le sud-ouest du pays africain après avoir quitté la ville de Bobo-Dioulasso.

D’après ce qui a été dit jusqu’à maintenant, Édith Blais et Luca Tacchetto devaient se rendre dans la capitale, Ouagadougou, à partir de Bobo-Dioulasso - où ils se sont arrêtés pour visiter un ami français à la mi-décembre – pour ensuite se diriger vers le Togo où ils devaient participer à la reconstruction d’un village.

Dans son article, le «Corriere Della Sera» cite un journaliste pigiste installé à Lomé, au Togo, selon qui le couple se serait plutôt dirigé vers le site des Pics de Sindou, en passant par la ville de Banfora.

 

«J'ai réussi à parler au guide, mais il veut rester anonyme, soutient Matteo Fraschini Koffi. Il savait que les deux voulaient aller à Sindou, probablement pour le visiter. Quelqu'un a remarqué leur voiture à Banfora et ensuite, ils semblent avoir disparu dans la route qui mène [...] aux célèbres pierres.»

Pour Nunzio Tacchetto, le père de Luca, il s'agit d'une hypothèse plausible, rapporte le journal italien. «En fait, Luca avait écrit à sa mère qu'il voulait aller voir quelque chose comme ça», a indiqué M. Tacchetto.

Le site de Sindou est situé dans la région des Cascades dans le sud-ouest du Burkina Faso à quelques dizaines de kilomètres de la frontière avec le Mali.

«On ne peut pas exclure qu'ils soient tombés sur un groupe djihadiste qui pourrait être intéressé à kidnapper des Occidentaux, pas seulement pour obtenir une rançon, mais pour envoyer un message au gouvernement démontrant l'instabilité du territoire», a expliqué Matteo Fraschini Koffi.

Édit Blais et Luca Tacchetto n’ont pas donné de nouvelles à leurs familles depuis le 15 décembre. Inquiètes, les deux familles travaillent d’arrache-pied avec différents contacts en Afrique et avec diverses autorités afin de retrouver le couple.

La thèse de l’enlèvement semble être la piste privilégiée par les autorités jusqu’à présent.