/finance/homepage

GM demande l'appui du syndicat

Agence QMI 

Le géant de l'automobile General Motors a demandé mardi au syndicat Unifor de l'appuyer en vue de la fermeture annoncée de son usine d'Oshawa à la fin de l'année, au lendemain du lancement d'une nouvelle offensive publicitaire syndicale.

Le 26 novembre dernier, GM a annoncé la fermeture de cinq usines en Amérique du Nord, incluant ses installations d'Oshawa, en Ontario. Environ 2500 travailleurs syndiqués doivent perdre leur emploi.

Des mesures de transition, notamment en matière de retraite ou vers une nouvelle carrière, avaient été annoncées dans la foulée par GM, qui a rencontré Unifor le 20 décembre dernier pour en discuter. Au cours de cette rencontre, le syndicat a fait de nouvelles propositions.

«Malheureusement, toutes les propositions d'Unifor entraîneraient des coûts supplémentaires substantiels et une plus grande détérioration de la position concurrentielle de GM. À la suite de l'analyse des propositions d'Unifor, GM a déterminé qu'elle ne pouvait pas les adopter», a expliqué GM dans une lettre ouverte adressée au président d'Unifor, Jerry Dias, qui a été publiée mardi.

GM a aussi lancé un appel à la collaboration dans sa missive. «Nous invitons et encourageons Unifor à se joindre à nous dans le cadre de ces efforts [de transition]», ont exprimé les hauts dirigeants Travis S. Hester et Gerald Johnson, respectivement PDG de GM Canada et vice-président, Fabrication et relations de travail pour GM.

Jerry Dias s'est rendu à Detroit mardi pour discuter avec des dirigeants de GM du sort de l'usine. Il s'est dit «profondément déçu» en sortant de la réunion, au cours de laquelle, selon lui, les cadres de GM ont défendu leur décision de fermer l'usine d'Oshawa.

Lundi, Unifor a dévoilé une nouvelle publicité télévisée en anglais qui dénonce la décision de GM de fermer son usine d'Oshawa. Le syndicat estime que l'entreprise sacrifie des emplois canadiens pour les délocaliser au Mexique et que GM «trahit» le Canada, après que le gouvernement eut investi massivement pour sauver le constructeur automobile.

Dans la même catégorie