/news/world

Le gérant de R. Kelly aurait menacé une famille qui dénonce le chanteur

WENN et TVA Nouvelles

Facebook R. Kelly

Facebook R. Kelly

La diffusion de la série de six épisodes «Surviving R. Kelly» qui relate les crimes sexuels que le chanteur de R&B aurait commis sur de jeunes filles a débuté aux États-Unis la semaine dernière, provoquant une tempête de réactions.

Le chanteur R. Kelly menace de poursuivre en justice toutes les personnes impliquées dans le documentaire.

Selon un rapport de police obtenu par The Blast, Timothy Savage, le père d’une jeune fille a demandé à la police de se rendre à son domicile en Géorgie la semaine dernière, affirmant qu'il recevait des menaces de la part du gérant du chanteur, Don Russell.

La fille de Timothy Savage, Joycelyn, ferait partie des femmes appartenant à une « secte sexuelle » montée par le chanteur américain.

Elle a nié ces affirmations, mais ses parents pensent qu'elle a subi un lavage de cerveau. Son père a déclaré à la police que Don Russell l'avait informé qu'il «serait mieux pour lui et sa famille que le documentaire ne soit pas diffusé».

D'après les documents relayés par The Blast, des agents de police étaient avec Timothy Savage lorsque Don Russell l'a appelé pour l'accuser d'avoir fourni de fausses informations à Lifetime, la chaîne qui produit et diffuse le documentaire.

Joycelyn n’a pas vu ses parents depuis plusieurs années, et n’a plus eu de contact avec eux depuis qu’elle vit sous l’emprise du chanteur, rapporte le documentaire.

Dans «Surviving R. Kelly», les témoins insistent pour dire que la façon d’agir de R. Kelly, son modus operandi, s’apparente à celui des «pimps» qui gardent captives de jeunes filles amoureuses pour leur faire faire ce qu’ils désirent.

La plainte de Timothy Savage a été transmise aux autorités américaines du département des enquêtes criminelles.

Dans la même catégorie