/finance/realestate

Le marché immobilier finit l’année en beauté

Emmanuel Martinez | Agence QMI

 - Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Avec une 46e hausse mensuelle consécutive en décembre, le marché immobilier de la région montréalaise a terminé l’année 2018 sur un autre record, a annoncé la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), mardi.

Pour le dernier mois de l’année, 2 825 ventes résidentielles ont été conclues sur l’île de Montréal et la Rive-Sud, ainsi qu’à Laval, dans la couronne nord et dans Vaudreuil-Soulanges, soit une hausse de 3 % par rapport à décembre 2017.

Les ventes ont augmenté de 3 % pour les unifamiliales, de 2 % pour les copropriétés, mais elles ont diminué de 1 % pour les plex en décembre dernier comparativement au même mois en 2017.

Pour les mêmes mois, le prix médian a grimpé de 7 % pour les unifamiliales, de 3 % pour les copropriétés et de 8 % pour les plex, selon la CIGM.

Signe que le marché se resserre pour les acheteurs, le nombre d’inscriptions en vigueur a chuté de 18 % en décembre par rapport au dernier mois de l’année de 2017. De plus, les nouvelles inscriptions ont diminué de 4 % pour ces mêmes mois.

Beaucoup d’activités dans Vaudreuil-Soulanges

D’un point de vue géographique, c’est le secteur de Vaudreuil-Soulanges qui a été le théâtre de la plus forte hausse du nombre de ventes, avec un bond de 13 % en décembre par rapport au mois correspondant en 2017. Saint-Jean-sur-Richelieu (+ 8%), la couronne nord (+ 6%), Laval (+ 5%) et la Rive-Sud (+ 3%) ont aussi connu une augmentation pour ces mêmes périodes. Seule l’île de Montréal a connu une baisse de 1 % comparativement à décembre 2017.

Dans la même catégorie