/finance/homepage

Les Québécois travaillent moins qu'ailleurs au pays

TVA Nouvelles 

Une étude publiée ce matin révèle que les Québécois travaillent moins que les autres Canadiens.

Treize ans après les propos de Lucien Bouchard qui déplorait leur manque d’ardeur à l’ouvrage, ceux-ci font l’objet d’un constat de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), à partir du marché de l’emploi de 2017, qui va dans le même sens.

En moyenne, la semaine de travail s’établit à 35,1 heures au Québec, comparativement à 36% pour l’ensemble du pays. De leur côté, les Américains passent 38,7 heures par semaine au boulot.

Parmi les facteurs explicatifs, l’Institut note le plus grand nombre de congés payés dans la Belle Province, de même que la plus forte représentation des emplois syndiqués.

Présence des mères québécoises

«Le taux d’emploi des mères ayant des enfants de moins de 6 ans est à 78,6%, donc près de 80% des mères au Québec travaillent. Cette proportion-là descend dans les 60% aux États-Unis, relève Luc Cloutier Villeneuve, de l’IQS. Les mères au Québec travaillent moins en termes d’heures, mais sont plus présentes, donc amènent au final autant d’heures de travail à l’économie.»

Les chiffres de l’ISQ montrent également des écarts importants en fonction des provinces pour ce qui est de la différence des heures hebdomadaires travaillées par emploi entre les femmes et les hommes. Pour leur part, les Québécoises ont des semaines de travail de 32,3 heures en moyenne.

La différence liée au sexe des travailleurs la plus marquée au pays se situe en Alberta, où ceux de sexe féminin passent 8 heures de moins sur leur lieu de travail que ceux de sexe masculin.