/regional/montreal/montreal

Prolongement de la ligne bleue: 40 M$ pour des travaux municipaux

Sarah Daoust-Braun

 - Agence QMI

ARCHIVES/AGENCE QMI

La Ville de Montréal compte emprunter 40 millions $ pour réaliser des travaux municipaux liés au prolongement de la ligne bleue du métro vers l’est, dont le chantier doit débuter en 2021.

Le comité exécutif doit adopter mercredi deux règlements d’emprunt de 20 millions $ qui serviront entre autres à financer les coûts «des avant-projets, plans et devis», des ressources humaines et des travaux menés par la métropole.

«Ces travaux municipaux connexes comprennent la bonification de l'aménagement du domaine public, la mise en place de pistes cyclables non prévues au Plan de transport, la mise à niveau des infrastructures secondaires d'eau et d'égout et, le cas échéant, l'acquisition de terrains ou de servitudes», indique-t-on dans des documents de la Ville.

Ces dépenses étaient déjà prévues au programme triennal d’immobilisations 2019-2021, présenté en novembre.

Il se peut que ces sommes ne soient pas suffisantes, prévient Montréal, puisque les estimations précises des coûts ne sont pas encore connues en détail. Un autre règlement d’emprunt pourrait alors être adopté.

«Il s'agit d'une enveloppe budgétaire destinée à initier la démarche [...] et à financer la première tranche des travaux», précise la Ville.

Échéancier

Les travaux de prolongement de la ligne bleue, estimés à 3,9 milliards $, doivent débuter à l’hiver 2021 pour une mise en service en 2026.

Les «interventions connexes» que Montréal devra mener seront déterminées cet été, après que les règlements d’emprunt aient été approuvés par le ministère des Affaires municipales.

Les travaux municipaux seront intégrés à ceux de la STM pour le métro. La Ville espère ainsi réduire le nombre de chantiers dans l’axe des stations qui seront construites dans l’est.

Le prolongement de la ligne bleue implique la construction de cinq nouvelles stations de métro sur 5,8 km jusqu’à Anjou. Deux terminus d’autobus et un tunnel piétonnier qui sera relié au Service rapide par bus Pie-IX, dont les travaux de construction ont été amorcés cet automne, sont aussi prévus.