/news/law

Cyberpédophilie: coupable d’avoir possédé plus de 54 000 fichiers

Sophie Côté | Agence QMI 

nito - stock.adobe.com

Un cyberpédophile de Lévis qui avait cumulé en 20 ans plus de 54 000 fichiers de pornographie juvénile a plaidé coupable à tous les chefs qui pesaient contre lui.

François Giguère, 49 ans, a reconnu mercredi avoir possédé par milliers, entre 1997 et 2017, des fichiers de pornographie juvénile. Il a aussi plaidé coupable d’avoir accédé à de la pornographie juvénile et d’en avoir distribué sur des réseaux de partage, sur lesquels il était actif de 2014 à 2017.

Selon les faits relatés par le procureur de la poursuite Me Michel Bérubé, les fichiers en question impliquent des milliers d’enfants, des bébés jusqu’à de jeunes prépubères.

Perquisition

Giguère avait en sa possession des fichiers montrant des enfants ayant des relations sexuelles complètes avec des adultes, et même avec des animaux.

L’accusé était passé aux aveux après la perquisition chez lui, en mai 2017, où ordinateurs, tablette, cellulaire, portable, clés USB et disques durs avaient été saisis.

Giguère a été démasqué grâce au Child Protection Center, qui a alerté les autorités d’ici sur un utilisateur d’un réseau de partage qui possédait des fichiers de telle nature.

Giguère se soumettra à une évaluation sexologique dans le cadre de la confection de son rapport présentenciel. Il doit revenir en cours en avril. Sans antécédents judiciaires, il est en liberté pendant les procédures.