/regional/saguenay

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le bas prix de l'essence aide les travailleurs sur la route

Jean Houle | TVA Nouvelles

La chute du prix de l'essence sous la barre de 1 $ à au Saguenay–Lac-Saint-Jean représente une bonne affaire pour les travailleurs qui passent leur journée sur la route.

«On regarde ça chaque jour et on est fous comme des balais», a lancé Alexandre Dufour, livreur pour la Rôtisserie Thibault depuis 6 ans. Les livreurs de ce restaurant sont considérés comme des travailleurs indépendants. Ils utilisent leur voiture personnelle et paient eux-mêmes leur essence. Ils voient toute une différence, entre un prix à 1,20 $ ou à 99 cents le litre.

«Je mets environ 15 dollars par jour d'essence, a expliqué le jeune livreur à TVA Nouvelles. Mais là, à moins de 1 $ le litre, ça me coûte 80 $ par semaine au lieu de 105 $. C'est de l'argent directement dans nos poches.»

Même satisfaction chez les chauffeurs de taxi, qui sont propriétaires de leur propre voiture. «C'est sûr qu'on est plus rentable quand c'est moins cher», a dit Clermont Desbiens, chauffeur depuis 34 ans.

Le prix de l'essence inférieur à 1 $ ne fait pas de différence pour la Ville de Saguenay. Elle achète déjà son essence à environ 1 $ le litre. Elle consacre globalement entre 2,8 et 3 millions de dollars pour l'achat de carburant. Elle est plus sensible au prix du diesel, qui représente 75 % de cette somme.

«C'est beaucoup plus le prix du diesel qui a un impact, surtout quand on doit sortir notre machinerie en cas de tempête, a expliqué Jeannot Allard, directeur des communications à Saguenay. On verra à la fin de 2019 combien on a dépensé en carburant, mais habituellement, on respecte nos budgets. L'essence représente 25 % de nos achats.»

Dans la même catégorie