/news/law

Un homme accusé pour un incendie criminel à Québec

Dominique Lelièvre et Sophie Côté | Agence QMI 

ARCHIVES/MARC VALLIÈRES/AGENCE QMI

La police de Québec a retrouvé et arrêté l’homme qui aurait allumé l’incendie ayant ravagé un immeuble résidentiel du secteur Vanier quelques jours avant Noël, en décembre dernier.

Yvon Grenier, 41 ans, a formellement été accusé mercredi après-midi, au palais de justice de Québec, d’incendie criminel ayant mis en danger la vie humaine et de harcèlement criminel à l’endroit de trois personnes âgées dans la jeune vingtaine.

La police de Québec avait annoncé son arrestation quelques heures plus tôt. Grenier, qui cumule de nombreux dossiers judiciaires depuis 2005, habite à moins d’un kilomètre de la résidence qui a été incendiée.

Évacuation de trois occupants

C’est un automobiliste qui avait signalé l'incendie au 911, vers 5 h, le 21 décembre dernier. Le feu avait entraîné l’évacuation de trois occupants et gravement endommagé le bâtiment du 87, avenue Bernatchez, derrière le bar de danseuses nues La Broussaille.

L’une d’entre elles avait dû être transportée à l’hôpital après avoir inhalé de la fumée. Les pompiers avaient aussitôt relevé sur les lieux du sinistre des éléments suspects donnant à penser que l'incendie résultait d'un geste criminel.

Détenu

Grenier demeure derrière les barreaux d’ici la tenue de son enquête sur remise en liberté, la Couronne s’opposant à sa remise en liberté.

Son dossier reviendra devant le tribunal jeudi, pour la forme.

Les plus récentes condamnations de l’accusé sont survenues en 2016, à Lac-Mégantic et Sherbrooke. Il a écopé, notamment, de 45 jours de prison à purger de façon discontinue pour menaces.