/news/society

Sud du Québec

Dur début d’hiver pour les amateurs de pêche blanche

TVA Nouvelles

Si plusieurs appréhendent la vague de froid des prochains jours, les amateurs de pêche blanche du sud du Québec l’attendent avec impatience.

Autour de Montréal, plusieurs pêcheurs n’ont pas encore mis leur cabane à pêche sur la glace, parce que celle-ci n’est pas assez épaisse. En cause, la température relativement clémente des dernières semaines, qui n’a pas favorisé la formation d’une épaisse couverture sur les rivières et le fleuve. 

Près de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, quelques pêcheurs ont mis en place leurs installations, a-t-on pu constater depuis l'hélicoptère TVA Nouvelles. mais au centre de pêche Ronald Lauzon, on préfère attendre. Dans leur secteur, la glace mesure environ 25 cm (8 pouces) d’épaisseur, alors qu’on préfère attendre 35 cm (12 pouces).

En entrevue avec TVA Nouvelles, un employé de cette entreprise a mentionné avoir l’impression que les saisons raccourcissent. On installait auparavant les cabanes entre Noël et le jour de l’An, alors que maintenant, on parle plutôt du début du mois de janvier.

Les chiffres semblent lui donner raison. Selon Environnement Canada, pour la région montréalaise, on recensait en décembre, janvier et février 5,2 nuits avec des températures au-dessus de zéro degré Celsius entre 1981 et 2008. Pour les huit derniers hivers (2011 à 2018), on enregistre 6,5 nuits en moyenne où le mercure est resté au-dessus du point de congélation, ce qui ralentit le développement de la glace.

Selon le service gouvernemental, les hivers de 2012-2013, 2015-2016 et 2016-2017 se sont démarqué avec entre 10 et 16 jours en moyenne au-dessus de zéro.

Comme on retire les cabanes au mois de février, les saisons deviennent donc de plus en plus courtes.

Dans la même catégorie