/news/law

L’homme accusé d’avoir tué et décapité sa victime se représentera seul

Caroline Lepage | Journal de Montréal

L’homme accusé d’avoir tué et démembré un sexagénaire, dont les parties du corps ont été retrouvées dans le réfrigérateur de sa résidence en 2017 a largué ses avocats en plein procès jeudi.

Le juge de la Cour du Québec qui préside ce procès, Alexandre Boucher, a autorisé ce matin Félix Pagé à assurer seul sa défense à partir de maintenant et en a informé le jury.

Il n’a pas spécifié aux 12 jurés de ce procès qui a débuté lundi, au palais de justice de Drummondville, les raisons qui motivent cette décision.

Félix Pagé est accusé de meurtre au deuxième degré de Roland Baker et d’outrage à son cadavre.

Un droit

Le juge Boucher a expliqué au jury que Félix Pagé pouvait, comme accusé, se défendre lui-même et remercier ses deux avocats, soit Me Marion Burelle et Me Noémi Tellier.

«C’est son droit et c’est correct», a-t-il déclaré.

Le juge Boucher a également insisté pour faire comprendre aux jurés que cette décision ne devait aucunement porter préjudice à l’accusé ni, au contraire, l’avantager.

«Votre travail ne change pas», a-t-il ajouté.

Il a rappelé aux membres du jury qu’ils demeuraient les juges de faits et que leur rôle était de rendre verdict en se basant sur la preuve, peu importe si l’accusé a des avocats ou non.

Selon lui, ce n’est pas la première fois qu’un accusé décide, en cours de procès, de se représenter seul.

Dans la même catégorie