/regional/montreal/montreal

D’autres problèmes avec les dalles

Dominique Cambron-Goulet | Bureau d'enquête

Dalles fissurées, joints à refaire, mortier brisé par le gel... la place des Festivals, à Montréal, montre déjà des signes de fatigue moins de 10 ans après son inauguration.  

Des travaux de réfection sont déjà prévus ce printemps pour réparer cet espace payé 147 millions $, a constaté notre Bureau d’enquête.  

Près de 120 dalles de granit fissurées sont à changer. Elles sont surtout situées près du boulevard De Maisonneuve, où se trouve la scène servant aux spectacles durant l’été, selon un appel d’offres lancé hier par l’arrondissement de Ville-Marie.  

On voit quelques-unes des fissures sur quelques dalles de la promenade. Les travaux correctifs devraient avoir lieu ce printemps.

Photo PIerre-Paul Poulin

On voit quelques-unes des fissures sur quelques dalles de la promenade. Les travaux correctifs devraient avoir lieu ce printemps.

La place des Festivals est l’un des principaux legs de l’administration de l’ex-maire Gérald Tremblay. Lors de son inauguration, en 2009, celui-ci avait déclaré que les visiteurs seraient « à même de constater que Montréal sait bien faire les choses ».  

« À la suite de plus de 10 ans d’usage intensif, hiver comme été, il est inévitable de remplacer quelques dalles », a justifié hier la porte-parole de la Ville Marilyne Laroche Corbeil, qui rappelle que la place principale du Quartier des spectacles comprend plus de 6400 dalles.  

C’est toutefois loin d’être la première fois que des travaux sont nécessaires.  

À refaire  

Environ 5 % des joints entre les dalles sont aussi à refaire, bien qu’ils aient tous été changés en 2011 à cause d’un problème de conception. Cette réfection avait coûté quelque 650 000 $.  

« Les joints se sont détériorés principalement dans le secteur des fontaines centrales », indique le devis technique. Bien que 700 mètres linéaires de scellant soient à changer, la Ville demande aux entrepreneurs d’utiliser le même produit qu’en 2011.  

Photo PIerre-Paul Poulin

Montréal juge que les joints ont « très bien résisté », compte tenu du fait que « les jets de la portion centrale de la fontaine sont très puissants et constituent une source importante d’usure ».  

Les documents consultés par notre Bureau d’enquête révèlent une autre faille de conception.  

« Certaines dalles ont été installées au-dessus de grilles d’arbres. Cette installation fragilise les dalles », spécifie le devis.  

La Ville devra donc retirer ces 48 dalles, tenter de les préserver en bonne condition, puis retirer les grilles métalliques pour les arbres avant de replacer les dalles de granit.  

Neuf hivers  

Une trentaine de dalles disposées en escalier près de la rue Sainte-Catherine n’ont quant à elles pas résisté à neuf hivers. Le mortier a rompu à cause du gel et les pierres se sont déplacées de quelques millimètres.  

Le mortier devra être changé et les dalles seront replacées.  

« Afin d’éviter que cette situation se reproduise, l’appel d’offres inclut un volet d’entretien préventif de la zone en question », précise Mme Laroche Corbeil.   

La Ville n’a pas souhaité donner une estimation du coût de ces réparations, puisque l’appel d’offres est en cours.