/news/society

Des outils pour être plus autonome

TVA Nouvelles

L'Association pour l'intégration sociale de Québec a mis un projet sur pied pour permettre à de jeunes adultes qui ont une déficience intellectuelle à devenir plus autonomes. 

Carl a appris à travailler ses forces et ses faiblesses et se sent prêt à vivre seul.

«J'y pense chaque jour. J'en parle à mes amis, ma parenté. Je fais mon budget! Je calcule, admettons, tel mois, c'est ça, telle chose, c'est ça. L'épicerie, ça coûte tant. Parce que ça coûte cher, ces temps-ci!» de dire Carl Morneau. 

Cuisine, entretien ménager, relations avec le voisinage et avec les autorités, les cours ont vraiment touché à tout. 

«On a eu des policiers qui sont venus, on a eu des ambulanciers. Situation d'urgence. Qu'est-ce qui arrive si j'ai un feu? Ou qu'est-ce qui arrive si quelqu'un me harcèle?» explique Julie-Pierre Ratté, enseignant. 

Dans le cadre du projet APPART'enance, on projette de construire un immeuble à logements avec l'aide du programme AccèsLogis, mais l'endroit reste à déterminer.

«On vise au moins 25 à 35 appartements pour accueillir des personnes qui vivent avec une déficience intellectuelle», affirme Marie Boulanger-Lemieux, présidente du projet APPART'enance