/regional/sherbrooke/estrie

La nouvelle façon de dépenser de Christine Labrie

Amélie Marcoux | TVA Nouvelles

Québec solidaire promettait de gouverner différemment et la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, en donne un exemple. Les citoyens pourront choisir pour elle comment elle va utiliser ses fonds discrétionnaires. «Les citoyens m'ont fait confiance, moi je leur fais également confiance», a déclaré Christine Labrie.

La nouvelle élue s'inspire de la façon de faire dans son comté du co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.

Les citoyens de Sherbrooke seront appelés à voter pour déterminer quels projets seront appuyés par la députée de Québec solidaire à même ses fonds discrétionnaires. Christine Labrie s'engage à utiliser au moins 50% de ses fonds pour appuyer des projets d'organismes à but non lucratif. Elle souhaite fonctionner de cette façon, car selon elle, «la démocratie ne devrait pas se passer seulement aux quatre ans». «J'aimerais ça que les gens constatent que ça fait vraiment une différence d'avoir une députée de Québec solidaire», a-t-elle déclaré.

Les gens qui souhaitent présenter des projets doivent le faire via un formulaire avant le 8 février. Les projets retenus seront ensuite présentés aux citoyens lors d'une sorte de foire avec des kiosques d'informations. Les citoyens voteront ensuite selon un système de pointage.

Cette nouvelle façon de faire plait à bien des citoyens.

L'ancienne députée de Richmond salue l'initiative, mais émet des bémols. «Faire un concours comme celui-là peut peut-être virer à la popularité et ce n'est pas nécessairement parce qu'un projet est plus populaire qu'il sera celui qui est le plus structurant ou celui qui en a le plus besoin», souligne Karine Vallières.

Christine Labrie assure garder justement une partie de ses fonds discrétionnaires pour des projets importants qui n'iraient pas nécessaire chercher le vote populaire.