/news/society

Santé

Le recours aux pharmaciens pourrait-il désengorger les urgences?

TVA Nouvelles

Les consultations auprès des pharmaciens pourraient grandement contribuer à désengorger les cliniques médicales et les urgences, estime la Fédération des pharmaciens du Québec (FPQ).

Une étude effectuée l'automne dernier par la FPQ conclut que 78% des cas de problèmes de santé mineurs ont pu être réglés à la suite de conseils de pharmaciens, sans d'autre consultation médicale.

«Si on avait seulement, admettons, les deux tiers des consultations P4 et P5 qui passaient par les pharmaciens et se réglaient en pharmacie, ça pourrait régler à peu près 40-45% des consultations dans les salles d'urgences des hôpitaux, annuellement, au Québec, affirme Nicolas Bergeron, président de la FPQ. Alors, il faut vraiment nous utiliser. On est là!»

Les pharmacies ont l'avantage d'être plus accessibles, puisqu’elles sont ouvertes les soirs et les fins de semaine, en plus d’avoir la plupart du temps un stationnement gratuit. 

Depuis l’adoption de la loi 41 en 2015, les pharmaciens peuvent aussi poser certains actes qui étaient traditionnellement réservés aux médecins.

«On peut évaluer, traiter et prescrire des médicaments, sans passer par le médecin, souligne la pharmacienne Thina Nguyen. Donc, les infections urinaires, ça fait beaucoup partie des choses urgentes.»

Dans certaines pharmacies, on va même plus loin que la loi 41 avec ce qu’on appelle des ordonnances collectives.

«C'est une prescription permise par le médecin ou par un groupe de professionnels de la santé, comme le pharmacien et une infirmière, ajoute Mme Nguyen. Il y a le streptocoque de type A, où l'ordonnance permet de soulager la douleur, de faire des prélèvements en pharmacie et d'initier un antibiotique.»

Les pharmaciens estiment qu'il serait souhaitable qu'on leur donne plus de pouvoir, mais qu’il faut rapidement instaurer le réflexe d'aller les consulter. La FPQ indique d'ailleurs qu'une rencontre est prévue la semaine prochaine avec la ministre de la Santé.

Dans la même catégorie