/news/currentevents

Carambolage sur la route 175

L'entrepreneur n'a rien à se reprocher, selon le ministère des Transports

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

Le ministère des Transports est catégorique: l'entrepreneur chargé d'entretenir la section de la route 175 où s'est produit un carambolage, jeudi matin, n'a rien à se reprocher. 

Le ministère des Transports assure que l'entreprise Inter-Cité Construction, qui est chargée d'entretenir la portion où s'est produit le carambolage, a respecté les exigences de son contrat. 

L'entreprise Fernand Gilbert est responsable de la section située entre l'Étape et Québec. 

• À lire aussi: Carambolage dans la réserve des Laurentides 

Des automobilistes demeurent tout de même convaincus que la situation aurait pu être évitée. 

C'est l'opinion de Diana Harvey, qui avait un rendez-vous médical à Québec, jeudi. 

Elle a traversé la Réserve faunique des Laurentides avant que le carambolage ne se produise. 

«Pourquoi qu'à -11 degrés Celsius l'autre bord de l'étape, la chaussée est belle et qu'à -5 degrés Celsius du côté de Saguenay, c'est sur la belle glace», a-t-elle demandé. 

Marco Gagnon a fait le trajet dans le sens contraire. 

Il a quitté Québec en direction de Saguenay jeudi matin vers 9 h. 

Il a fait le même constat que Mme Harvey. «Jusqu'à l'Étape, c'était presque partout sur l'asphalte, mais après c'était une véritable patinoire», a dit M. Gagnon. 

Transports Québec rappelle que les automobilistes ont aussi une responsabilité: celle d'adapter leur conduite aux conditions hivernales.

Dans la même catégorie