/news/currentevents

Accident d'autobus mortel

La police d'Ottawa fait le point

Agence QMI

 MISE À JOUR: Les policiers d’Ottawa cherchent à retracer des passagers témoins de la scène qui n’ont pas encore parlé aux autorités. L'identité des victimes ne sera pas dévoilée pour le moment. 

 Les trois personnes décédées dans l'accident d'un autobus d'OC Transpo vendredi à Ottawa ont été identifiées au lendemain de la tragédie qui a également fait une vingtaine de blessés. Quant à la conductrice, elle a été relâchée après avoir été interrogée.  

 La police d'Ottawa confirme que les proches des victimes ont été rencontrées ou le seront incessamment.  

 • À lire aussi: Un accident d'autobus à Ottawa fait trois morts 

 • À lire aussi: Sans nouvelle de son père depuis l’accident 

 Aucune information sur leur identité n'a toutefois été révélée pour l'instant. Les autorités tiendront une conférence de presse à 13h, samedi.  

 Par ailleurs, une autre victime est toujours dans un état critique, six sont dans un état sérieux et quatre sont dans un état stable, selon l'Hôpital d'Ottawa.  

 Interrogée et relâchée  

 En ce qui concerne la conductrice de l'autobus, elle a été libérée «sans condition dans l'attente d'une enquête plus approfondie», a fait savoir le corps policier.  

 Elle avait été arrêtée vendredi soir puis interrogée par les policiers.  

 Sur la scène de l’accident, les enquêteurs et les techniciens poursuivaient leur délicate mission de collecte d’informations, samedi. Des témoins devaient également être interrogés et la police sollicitait pour ce faire l’aide du public, notamment auprès des personnes qui auraient quitté les lieux ou qui disposeraient d’informations concernant cette collision. Ils sont invités à appeler la police au 613 236-1222, poste 2481.  

 L’accident est survenu peu avant 16h à la station Westboro, vendredi. Pour une raison qui reste à être éclaircie, l’autobus à deux étages qui roulait en direction de Kanata, dans un corridor dédié, a dévié de sa voie avant d’aller violemment heurter un abribus. Deux des victimes se trouvaient dans l’autobus, tandis que la troisième attendait sur le quai.  

 «La scène était vraiment difficile et chaotique», a souligné le chef de la police d’Ottawa, Charles Bordeleau.  

 Samedi, les autorités ont fait savoir que les routes étaient toujours fermées près du lieu de la collision et demandaient d’ailleurs au public d'éviter le secteur.  

 L’entreprise OC Transpo, qui gère les transports en commun à Ottawa, a notamment prévenu les usagers de délais «sur tous les circuits dans les deux directions entre le centre-ville et l'ouest de la ville».  

 

Dans la même catégorie