/news/society

Une médecin pénalisée pour un congé de maternité

Marie-Ève Cloutier | TVA Nouvelles

Une omnipraticienne de Trois-Pistoles dénonce la décision prise par la Régie de l’assurance maladie du Québec de ne pas lui accorder la prise en charge d’un bloc de 100 patients orphelins.

Le GMF de Trois-Pistoles avait 650 patients orphelins à redistribuer au départ d’une médecin de la région l’automne dernier. Quatre collègues ont voulu les prendre en charge. Seule la docteure Myriam Ouellet a vu sa demande refusée.

«J’aurais pu prendre une partie de ces patients en charge, puis ça m’a été refusé. Quand ils ont fait leur calcul, mon assiduité n’était pas bonne, parce que j’étais absente du GMF-U », explique Dre Ouellet.

La Régie de l’assurance maladie justifie sa décision en fonction du taux d’assiduité inférieur à 75% de la femme médecin.

«Pour les congés de maternité, les congés de maladie, le ministère calcule l’assiduité même si on est absent. L’année de référence où l’on calcule mon assiduité, j’étais en congé de maternité le tiers de l’année», précise-t-elle.

Myriam Ouellet juge la situation discriminatoire.

«Déjà qu’on vit le fait qu’on ne peut pas avoir accès au retrait préventif, on ne peut pas prendre un an de maternité. Là, je trouvais que ça faisait beaucoup de choses», lance Dre Ouellet.

Pas la seule

Son histoire a trouvé écho chez d’autres femmes médecins.

«Je ne suis pas la seule au Québec, c’est pas juste à Trois-Pistoles dans le Bas-Saint-Laurent. C’est à Montréal, c’est à plein d’endroits. J’ai des femmes médecins qui m’ont écrit sur Facebook pour me dire qu’elles aussi avaient vécu la même situation aberrante», mentionne la médecin.

L’opposition à Québec prône pour une meilleure décentralisation du système de santé.

«Les CISSS et les CIUSSS sont décentralisés, mais la Régie, non. Alors peut-être qu’on doit examiner comment, dans les régions du Québec, la Régie pourrait être plus proche des décisions et des patients», suggère Sylvain Gaudreault, porte-parole du Parti Québécois en matière de santé.

De son côté, le ministère de la Santé indique que ce genre de situation ne se reproduira plus. De nouveau en congé de maternité pour son deuxième enfant, Myriam Ouellet retournera à sa pratique le mois prochain.

Dans la même catégorie