/news/society

Nouvelles plaintes contre l’Éden

TVA Nouvelles

Les enfants de résidents de l’Éden, à Laval, ont lancé un appel à l’aide à la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, mardi. Pour une deuxième journée, des témoignages dressent un sombre portrait de la vie entre ces murs. 

• À lire aussi: Encore de mauvais soins à L’Éden 

• À lire aussi: «S’il faut revoir la loi, on va le faire», dit Marguerite Blais 

• À lire aussi: «On ne peut pas tolérer ça plus longtemps» 

«Qu’elle vienne voir la résidence, quitte à venir passer une journée complète ici, pour qu’elle voie comment ça se passe, a proposé Denise Beaulieu, fille d’une résidente. Je pense qu’eux autres, ils ne mettraient pas leurs parents là.» 

Le frère de Normand Capelli entendait sa mère crier derrière une porte alors qu’on lui donnait une douche. Lorsqu’il est entré dans la pièce, il a constaté que sa mère était ébouillantée. 

«Mon frère a dit "Arrête, elle crie, arrête !". L’employée a répondu que ce n’était pas de sa faute, que "la valve ne marchait pas bien"». 

La famille Capelli a partagé des photos et compte formuler une plainte. 

 

Courtoisie

 

De son côté, Denise Beaulieu croit que sa mère de 96 ans, qui attend elle aussi une place en CHSLD, ne tiendra pas le coup. 

«Elle est rentrée ici mardi passé. Ça fait seulement une semaine. Ma sœur l’a sortie la fin de semaine passée et elle a dit qu’elle ne voulait pas revenir ici. Elle a dit qu’elle attendait la mort», a raconté Mme Beaulieu. 

Seulement huit plaintes 

Michel Coutu, le commissaire aux plaintes de la résidence L’Éden, a indiqué n’avoir reçu que huit plaintes formelles durant la dernière année. 

«Tous ces dossiers-là, s’ils me sont apportés, je peux faire les investigations et aller voir ce qui s’est passé pour corriger le tir. Plein de choses ont été corrigées dans la dernière année», a-t-il soutenu. 

En entrevue à TVA Nouvelles, la ministre Marguerite Blais a assuré qu’il fallait combattre la négligence envers les aînés et que la loi serait revue, si nécessaire.

Dans un tweet publié mardi soir, la ministre a indiqué qu'elle visitera L'Éden sans s'annoncer.

«Depuis le mois de décembre, je visite des CHSLD et je fais réellement des actes de présence de manière impromptue», a-t-elle écrit.

Dans la même catégorie