/news/currentevents

Le BST va participer à l’enquête à Ottawa

Agence QMI

FD-ACCIDENT-AUTOBUS-OTTAWA

MATTHEW USHERWOOD/AGENCE QMI

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) va finalement épauler la police d’Ottawa relativement à l'accident d'autobus qui a fait trois morts et 23 blessés, vendredi dernier.

• À lire aussi: Accident à Ottawa: l’identité des victimes connue

• À lire aussi: Le BST n'enquêtera pas sur l'accident d'autobus

C’est le chef du Service de police d'Ottawa, Charles Bordeleau, qui en a fait l’annonce mercredi, lors d’un point de presse. Le BST fournira essentiellement son expertise technique, la police d’Ottawa demeurant responsable de l’enquête.

«Son expertise pourrait aider sur l’analyse des véhicules et des routes», a donné en exemple le chef du corps policier.

«Pour l’instant, nous n’avons pas de cause très claire. Nous sommes toujours à la recherche de tous les facteurs qui auraient contribué à cet accident», a-t-il souligné.

«Nos enquêteurs ont travaillé tout le week-end afin de recueillir tous les éléments de preuve de preuve», a ajouté M. Bordeleau.

Lundi, le BST avait pourtant indiqué qu'il n'enquêterait pas sur l'accident d'autobus, rappelant qu'enquêter sur les accidents de la route ne fait pas partie de son mandat, qui s'arrête aux événements impliquant des avions, des trains, des navires ou des oléoducs.

En outre, le chien de garde du milieu des transports avait réitéré sa recommandation que le gouvernement fédéral adopte des normes de résistance à l'impact pour les autobus et que ces véhicules soient équipés d'un enregistreur de données routières, semblable aux boîtes noires que l'on retrouve dans les avions.

Vendredi dernier, en milieu d’après-midi, un autobus à deux étages d’OC Transpo a foncé sur un abribus de la station Westboro. Le deuxième étage du véhicule a été lourdement endommagé sous la force de l’impact, l’autobus se retrouvant encastré dans l’installation. Trois personnes sont mortes et 23 autres ont été blessées.

Au lendemain du drame, le chef de police avait fait savoir que l’enquête serait longue, détaillée et complexe.

Dans la même catégorie