/news/law

Attaque dans un Canadian Tire: une Ontarienne reconnue coupable

Agence QMI

Legal law concept image gavel  screen display

Paul - stock.adobe.com

Une sympathisante du groupe armé État islamique (EI) a été déclarée jeudi coupable de voies de fait avec une arme, de possession d’arme et d’avoir tentée d’aller en Syrie afin de joindre l’EI.

Il aura fallu moins de 90 minutes au jury pour déclarer l’Ontarienne Rehab Dughmosh coupable de tous les quatre chefs d’accusations qui pesaient contre elle, a rapporté la radio 680 News. Durant son procès, elle n’était pas représentée par un avocat, mais avait admis avoir perpétré l’attaque au nom de l’EI.

Une audience de détermination de la peine est prévue lundi prochain.

En juin 2017, cette femme s’est présentée dans un magasin Canadian Tire vêtue d’un niqab et d’un bandeau aux couleurs de l’EI dans l’est de Toronto. Sur place, elle a menacé et attaqué des employés avec un bâton de golf et un couteau. Elle avait finalement été maîtrisée par les policiers et des employés. L’un d’eux avait été légèrement blessé lors des événements.

En plus de ces événements, elle avait aussi été accusée d’avoir quitté le Canada le 24 avril 2016 dans le but de commettre un acte terroriste. Elle a été interceptée en Syrie.

Après avoir subi une évaluation psychiatrique, elle avait déclaré apte à subir son procès.

Rehab Dughmosh est détenue depuis 2017. Jeudi, la Couronne a confié qu’elle demanderait une peine de 8 ans d'emprisonnement.