/finance/homepage

Bientôt des robots dans les allées

Pierre Couture | Agence QMI

COURTOISIE, GIANT FOOD STORES

Les robots ont déjà fait leur apparition dans certains magasins et supermarchés aux États-Unis. Et ce n’est qu’un début, prédisent les experts rencontrés au Retail’s Big Show, à New York.  

La chaîne new-yorkaise Giant Food Stores compte depuis quelques mois sur un robot de six pieds, prénommé Marty, dans deux de ses supermarchés en Pennsylvanie.  

Le projet-pilote a tellement bien fonctionné que le détaillant a annoncé cette semaine qu’il étendra son projet de robots à ses épiceries. Giant Food Stores détient 172 supermarchés et 159 pharmacies dans le Nord-Est américain.  

Présent au Retail’s Big Show, le président de Giant Food Stores, Nick Bertram, a indiqué que la présence du robot Marty allait permettre à ses employés de se concentrer sur des tâches fondamentales pour un détaillant, «soit le service à la clientèle».  

«Le but n’est pas de remplacer des humains», a fait valoir le directeur de la recherche pour la firme Platt Retail Institute, Steven Keith Platt, qui participe également à ce projet lié à l’intelligence artificielle.  

Pour l’heure, le robot Marty procède à des tâches simples comme le nettoyage des planchers et la reconnaissance de produits.  

Or, Giant Food Stores prévoit augmenter ses interventions, dont la prise d’inventaire et la vérification des étiquettes de prix.  

Le président de Giant Food Stores soutient que les détaillants perdent de nombreuses ventes (et de l’argent) lors de ruptures de stock sur leurs tablettes. L’utilisation des robots se veut une réponse directe à ce problème.  

Walmart aussi  

En plus de Giant Food Stores, le mastodonte du commerce de détail Walmart prévoit également intégrer les robots dans ses magasins.  

Walmart teste depuis quelques mois dans 50 de ses magasins des robots de la firme californienne Bossa Nova.  

Les robots de Bossa Nova prennent les inventaires en temps réel, repèrent les produits déplacés et mal étiquetés (dont le prix est erroné).  

La multinationale américaine a annoncé le mois dernier que les robots allaient faire leur entrée dans plus de 360 magasins prochainement.  

Walmart lancera également une application pour permettre à ses employés de commander des produits en rupture de stock pour des clients.  

À Salem, au New Hampshire, Walmart teste un système robotisé, appelé Alphabot, qui permet de compléter très rapidement les commandes d’épicerie de clients faites en ligne en vue de leur passage en magasin pour la collecte.