/news/politics

Les services de Baluchon Alzheimer implantés dans d’autres régions

L’organisme Baluchon Alzheimer vient d’obtenir un financement récurrent de 500 000 $ pour lui permettre de déployer son expertise en région. 

L’annonce faite vendredi, à Montréal, par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, s’inscrit dans les efforts de Québec visant à mieux soutenir les proches aidants des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles neurocognitifs majeurs. 

 

 

L’argent permettra au Baluchon Alzheimer d’étendre ses services au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine et sur la Côte-Nord. 

Baluchon Alzheimer, qui est basé dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, dispense des services de répit, de soutien et d’accompagnement à domicile pour permettre aux proches aidants de reprendre leur souffle. Vingt-trois accompagnatrices sont dépêchées dans les résidences des personnes atteintes dans le cadre du service baptisé «baluchonnage». 

La période de répit pour les proches aidants peut s’étendre de quatre à quatorze jours, 24 heures sur 24, moyennant un frais quotidien de 15 $. 

«J'ai à cœur de soutenir l'implantation d'organismes comme Baluchon Alzheimer, lesquels contribueront à garder davantage de personnes à domicile, dans leur milieu, et à améliorer de manière substantielle la qualité de vie des aidants et de leurs proches», a dit la ministre Blais, par communiqué.