/news/law

Michel Brûlé formellement accusé d’agression sexuelle

Sophie Côté | Journal de Québec

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Michel Brûlé a officiellement comparu, vendredi, pour répondre à un chef d’agression sexuelle porté contre lui.

L’éditeur était absent pour sa première comparution, très brève. Il était représenté par son avocate, Me Myriam Tabet.

Brûlé reviendra devant la cour le 15 février. Me Tabet a indiqué en salle de cour qu’elle et son client se positionneraient «rapidement» dans le dossier.

Le 29 octobre dernier, l’éditeur de 54 ans s’était présenté à la centrale de police du parc Victoria, à Québec. Un mandat d’arrestation visé avait été lancé contre lui à la mi-octobre.

Il avait aussitôt été libéré sous promesse de comparaître le 18 janvier au palais de justice de Québec.

L’agression sexuelle alléguée pour laquelle il est accusé aurait eu lieu «le ou vers le 1er février 2014, à Québec» à l’endroit d’une femme aujourd’hui âgée dans la quarantaine, selon l’acte de dénonciation signé le 16 octobre par un juge de paix.

Dans la même catégorie