/news/politics

Décès de la mère de Gilles Duceppe: Québec prêt à revoir la certification

Patrick Bellerose | Journal de Québec

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, est prête à revoir la certification des résidences pour aînés, afin d’éviter d’autres décès comme celui de la mère de l’ancien chef du Bloc québécois Gilles Duceppe.   

Hélène Rowley Hotte a été retrouvée morte d’hypothermie dimanche matin à l’extérieur de la résidence Lux Gouverneur, dans l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. La dame âgée de 93 ans s’est retrouvée bloquée à l’extérieur, en raison d’une porte barrée, après le déclenchement d’une alarme d’incendie.   

• À lire aussi: La mère de Gilles Duceppe retrouvée morte d’hypothermie à l'extérieur de sa résidence 

• À lire aussi: «Des circonstances exceptionnelles» 

Marguerite Blais s’est dite «extrêmement préoccupée, bouleversée» par le décès de Mme Rowley Hotte, lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale. «S'il faut revoir la certification pour aller plus loin, nous allons le faire», a déclaré la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.   

Toutefois, la ministre Blais souligne que la résidence Lux Gouverneur, dans l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, avait obtenu un renouvellement de sa licence en avril 2018.   

L’établissement s'est conformé «aux 28 normes», a-t-elle souligné. De plus, l’endroit bénéficiait de six surveillants, alors que la certification n’en exige que deux. «Mais s'il faut faire un tour de vis, on va faire un tour de vis supplémentaire», a assuré Marguerite Blais.   

En plus de l’enquête du coroner, la ministre a demandé un état de situation au ministère de la santé.   

Les 69 résidents de l’établissement qui reçoivent du soutien à domicile de la part du CIUSSS de l'est de Montréal seront également contactés afin de leur offrir du soutien psychologique.

Dans la même catégorie