/news/politics

François Legault reçu à l’Élysée

Philippe Orfali | Journal de Montréal

Le premier ministre François Legault a été accueilli en véritable chef d’État lundi à Paris par le président Emmanuel Macron.     

Rencontre à Matignon avec le premier ministre français Édouard Philippe, revue de la garde aux Invalides, entretien privé et dîner à l’Élysée à l’invitation d’Emmanuel et Brigitte Macron... la seconde journée de la visite de M. Legault à Paris est résolument protocolaire.     

PHILIPPE ORFALI | Journal de Montréal

«Évidemment, il y a entre le Québec et la France un lien historique privilégié, ce lien de langue, du fait aussi de notre histoire», a déclaré Emmanuel Macron devant la presse au Palais de l’Élysée, aux côtés d’un François Legault visiblement fébrile.  

• À lire aussi: François Legault a tout à gagner à Davos 

• À lire aussi: À Paris, Legault louange la chanteuse «Zaza»... 

«Ce que nous allons discuter, c’est l’avenir de ce lien. Un avenir que nous voulons construire qui est linguistique, culturel, éducatif, avec beaucoup de projets», a-t-il ajouté.     

PHILIPPE ORFALI | Journal de Montréal

L’économie mondiale, l’agenda climatique l’innovation et d’autres «sujets économiques» devaient également être discutés lors de ce lunch d’affaires au siège de la présidence de la République française et résidence officielle du président.     

«Pour moi, la France, ça demeure la porte d’entrée de l’Europe. Et pour vous, nous les Québécois on est un peu à mi-chemin, latins et américains», a affirmé M. Legault.     

«En économie je suis certain qu’on peut en faire plus ensemble.»     

PHILIPPE ORFALI | Journal de Montréal

En début de journée, il a rencontré le premier ministre Édouard Philippe. Les deux hommes ont discuté de création de richesses, d’enjeux liés à la formation de la main-d’œuvre et de mobilité étudiante. M. Legault a en profité pour inviter officiellement M. Philippe à le visiter au Québec en 2020.     

Mais comme François Legault l’avait promis avant de s’envoler vers la Ville lumière, cette visite se veut surtout économique.     

Le premier ministre Legault s’est par exemple entretenu en matinée avec le président et chef de la direction de L’Oréal, Jean-Paul Agon, et le grand patron de l’entreprise agroalimentaire française Fleury-Michon, Regis Lebrun, dont la société est bien implantée au Québec, à Rigaud notamment.     

D’autres rencontres sont prévues plus tard dans la journée.     

 

Dans la même catégorie