/regional/estduquebec/basstlaurent

Neige, vents et poudrerie: des résidents coupés du monde sur la Côte-Nord

Jean-François Racine | Agence QMI

La tempête avait toujours des impacts importants lundi alors qu’une partie de la Côte-Nord se trouvait isolée du reste de la province en raison de la fermeture complète de la route 138 entre Havre-Saint-Pierre et Kegaska.

Les conditions météorologiques encore très difficiles ont forcé la fermeture d’un tronçon d’une longueur d’environ 200 kilomètres.

Deux pannes privent aussi 786 clients d’Hydro-Québec d’électricité entre L’Île-Michon et Kegaska depuis 23 h, dimanche soir. Les résidents de Natashquan, d’Aquanish, ainsi que de la communauté innue de Nutashkuan sont donc plongés dans le noir selon la plus récente mise à jour d’Hydro-Québec.

Accessibilité

Des techniciens ont analysé la situation, mais l’accessibilité était toujours un problème tard lundi. La réparation ne serait pas très longue à effectuer, à condition que les travailleurs parviennent à se rendre sur les lieux.

À Natashquan, les citoyens souhaitent que l’attente ne soit pas trop longue. Un thermomètre autour de -15 °C et des vents soutenus ont fait baisser la température de plusieurs résidences.

L’armée

«Les gens d’Hydro-Québec ne peuvent pas venir pour réparer la panne. C’est possible qu’ils puissent venir en convoi. Il a été question de recourir à l’armée. Les maisons se refroidissent rapidement», a expliqué le pro-maire Jacques Tanguay.

Les résidents sont toutefois bien équipés pour affronter l’hiver rigoureux. «La plupart des gens ont des chauffages d’appoint, mais ce n’est pas fait pour chauffer des maisons au complet avec des froids extrêmes», a-t-il ajouté.

Quelques personnes ont cependant cru à une panne de très courte durée et n’ont pas démarré leur système temporaire dans la nuit de dimanche à lundi.

Un centre de mesures d’urgence a été ouvert au sous-sol de l’édifice de la municipalité, mais peu de gens se sont déplacés. «Ici, tout le monde se connaît ou presque. Ce n’est pas l’idéal. Le principal magasin-épicerie doit pomper l’essence pour servir les clients», a mentionné M. Tanguay.

La situation pourrait possiblement être rétablie tôt mardi matin.

Dans la même catégorie