/news/politics

François Legault est-il trop gourmand envers le fédéral?

TVA Nouvelles

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, n’a pas apprécié que François Legault se présente devant Justin Trudeau avec une liste de demandes. Néanmoins, Trudeau et Andrew Scheer se sont portés à la défense du premier ministre québécois.

Le premier ministre du Québec, qui entend profiter des élections fédérales à venir pour régler des dossiers comme la réduction de l’immigration et la déclaration de revenus unique, a été accusé de «marchandage politique» par M. Pallister.

• À lire aussi: «Allo, M. Pallister! On appelle ça faire de la politique»

«Les demandes qu’on fait en matière d’immigration, par exemple, sont importantes pour le Québec. Elles sont légitimes et je n’embarquerai pas dans les commentaires du premier ministre du Manitoba», a soutenu François Legault mardi.

Le chef conservateur Andrew Scheer se dit prêt à accueillir les demandes du Québec.

«Je vais toujours défendre les intérêts du Québec au fédéral, tout comme je vais toujours défendre les intérêts du Manitoba, de l’Alberta ou de ma propre province, la Saskatchewan», a-t-il dit.

Pour sa part, le nouveau chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet soutient que les visions des conservateurs et des Québécois sont tout simplement «incompatibles».

Le gouvernement Trudeau estime que Brian Pallister n’a pas de leçon à donner au Québec puisque, selon les libéraux, le premier ministre manitobain a souvent pris position au détriment de la fédération pour donner un avantage à sa formation politique.

Dans la même catégorie