/regional/montreal/montreal

Arrondissements de Montréal: des BIXI partout dans 10 ans

Camille Dauphinais-Pelletier - 24 Heures

ZACHARIE GOUDREAULT/24 HEURES/AGENCE QMI

Les vélos en libre-service BIXI seront disponibles dans les 19 arrondissements de Montréal d’ici les 10 prochaines années.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a entériné mercredi une nouvelle entente avec BIXI, assortie d’un montant de 46 millions $, soit environ 4 millions $ par année.

La mairesse Valérie Plante a confirmé que l’intention de la Ville était à terme qu’il y ait des BIXI partout sur son territoire.

«En ce moment, ils sont centrés dans les quartiers centraux, là où il y a une offre de transport collectif plus importante. Souvent, BIXI va venir répondre au dernier kilomètre. Mais quand on voit les projets de transport collectif dans la métropole, je pense au REM, au SRB Pie-IX et à la ligne bleue, nécessairement ça va amener des opportunités», a-t-elle dit.

L’entente vient avec un nouveau mode de gestion: jusqu’à maintenant, BIXI-Montréal assurait l’exploitation de son service pour le compte de la Ville de Montréal. Dorénavant, la contribution de celle-ci sera basée uniquement sur le service offert sur son territoire, et les autres municipalités desservies assumeront une partie des frais selon le service présent sur leur territoire.

«Montréal va payer le service qui est offert aux Montréalais, et ça se calcule avec les ancrages, les vélos et le nombre de kilomètres parcourus», a expliqué Éric Alan Caldwell, conseiller et membre du comité exécutif.

«Le défaut de l’ancienne entente, c’est justement que l’intégration des villes liées était assez compliquée dans ce contexte-là», a-t-il poursuivi.

Expansion dès 2019

BIXI avait déjà annoncé que cinq nouveaux arrondissements seraient desservis dès le mois d’avril, soit Lachine, Saint-Laurent, Montréal-Nord, Anjou et Saint-Léonard. Mille vélos supplémentaires seront ajoutés au réseau, ainsi que 60 stations, dont l’emplacement précis reste à déterminer.

La flotte de vélos, dont la durée de vie était au départ estimée à neuf ans, n’aura par ailleurs pas besoin d’être entièrement remplacée rapidement; sa longévité s’avère plus longue que prévu étant donné l’entretien préventif qui est fait, affirme la présidente de BIXI-Montréal Marie Élaine Farley.

D’autres villes

En 2018, BIXI était présent dans 11 arrondissements de Montréal ainsi qu’à Longueuil et à Westmount, deux villes avec lesquelles l’organisme a aussi une entente. Le territoire desservi pourrait croître encore plus si d’autres municipalités en manifestaient l’envie.

Selon la nouvelle entente, le service comptera en 2028 plus de 912 stations, une augmentation de 383 stations par rapport à aujourd’hui.

Près de 10 800 vélos seront alors en circulation et 9700 points d’ancrage seront ajoutés, une hausse de 80 % par rapport à 2018.

En 2018, BIXI a enregistré un record de 5,3 millions de déplacements. Le service a connu une croissance de 220 % en cinq ans.

- Avec Sarah Daoust-Braun, «24 Heures»