/news/currentevents

Nouvelle escouade à Longueuil contre l'exploitation sexuelle

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil a rendu public mercredi un portrait alarmant de l’exploitation sexuelle sur son territoire : 108 personnes seraient exploitées sexuellement ou à risque d’être exploitées alors que 37 individus ont été identifiés comme proxénètes présumés.   

Encore plus troublant, l’âge moyen de l’entrée dans la prostitution est de 14,7 ans selon l’organisme Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle.    

Dans ce contexte, le SPAL a annoncé la création d’une nouvelle équipe intégrée d’intervention et de soutien aux victimes.    

Le corps policier bénéficiera d’une aide financière de 852 102$ offerte sur une période de 5 ans par le gouvernement fédéral.    

Des postes de coordonnatrice responsable du volet psychosocial et d’agente pivot ont été créés.    

Leur travail, en partenariat avec de nombreux partenaires du réseau de la santé, consistera notamment a établir un premier contact auprès des jeunes filles qui ont déjà fait l’objet d’un dossier d’exploitation sexuelle, de favoriser leur sortie de ce milieu, et ce, au moment où celles-ci atteindront leur majorité.    

On souhaite atteindre 375 femmes et hommes à risque âgés de plus de 17 ans dans la collectivité de Longueuil d’ici 5 ans.   

Le SPAL a tenu à préciser que cette approche différente à l’égard des victimes n’enlèvera pas pour autant la pression exercée sur les proxénètes. Les enquêteurs continueront de les surveiller étroitement dans le but de contrecarrer leurs activités d’exploitation sexuelle.