/news/politics

Démission de McCallum : «Ce n’était pas l’homme de la situation»

Le député conservateur québécois Pierre Paul-Hus salue la décision du premier ministre d’avoir demandé la démission de son ambassadeur en Chine, mais déplore le temps qu’il a fallu pour en arriver là.

À LIRE ÉGALEMENT

-L'ambassadeur canadien en Chine démissionne à la demande de Trudeau

«Il était temps. On voyait que ce n’était pas l’homme de la situation», a dit en entrevue à TVA Nouvelles le représentant à Ottawa de la circonscription de Charlesbourg–Haute-Saint-Charles, soulignant au passage que son parti avait demandé dans les derniers jours son départ.

Rappelons que M. McCallum s’était mouillé dans l’épineux dossier de l’arrestation d’une haute dirigeante de la firme chinoise de télécoms Huawei, arrêté au Canada en vue d’une extradition aux États-Unis. Il a ainsi dû s’excuser publiquement pour avoir indiqué que Meng Wanzhou avait «un dossier très solide» pour contester son extradition vers les États-Unis.

«Il était temps que M. Trudeau prenne des actions, estime M. Paul-Hus. Un peu en retard à notre goût, mais il reste que c’est important, c’est fait, et on est satisfait.»

 

Le député du Parti conservateur du Canada estime que depuis l’entrée au pouvoir de Justin Trudeau, le dossier des relations internationales du Canada est en difficulté.

«Tout se complique. Il y a la Chine, l’Arabie saoudite, il y a eu l’Inde. Il n’y a rien qui fonctionne. On offre notre aide à M. Trudeau, mais il fait souvent à sa tête, déplore l’élu québécois. Dans l’intérêt du Canada, le premier ministre doit prendre du recul, se ressaisir et prendre les actions qui s’imposent. [...] Actuellement, M. Trudeau, c’est échec par-dessus échec et ça nous inquiète beaucoup.»

Le chef du PCC, Andrew Scheer, a pour sa part réagi sur le réseau social twitter.

«Ça n'aurait jamais dû en arriver là. Justin Trudeau aurait dû congédier son ambassadeur au moment de l'ingérence dans cette affaire. Il n'a rien fait et a permis des dommages additionnels. Plus de faiblesse et d'indécision de la part de Trudeau avec la Chine.»

 

Dans la même catégorie