/news/travel

7 bonnes raisons de visiter Buenos Aires

Antoine Aubert

Antoine Aubert / Agence QMI

Bouillonnante et terriblement attachante, Buenos Aires est unique en Amérique du Sud. Son architecture rappelle son caractère européen: on se croit plus d’une fois, au cours du séjour, débarqué en Italie, en Espagne ou même en France. La capitale argentine n’en garde pas moins sa propre identité, grâce à la richesse de sa culture et de son art de vivre où trônent les plaisirs de la table et le tango.

Voici sept bonnes raisons d’y aller:

1. Les couleurs du quartier la Boca

Certes, les attractions pour touristes pullulent à la Boca, mais le quartier conserve tout son charme grâce aux couleurs chatoyantes qui ornent les bâtisses du Caminito, la célèbre artère du quartier, et les rues avoisinantes. On aime y déambuler le nez en l’air pour admirer le spectacle. Dans le même quartier, les amateurs de soccer (une religion en Argentine) et d’ambiances hors du commun se précipiteront à la Bombonera, le stade de l’équipe de Boca Junior. Pour assister à un match en toute sécurité, privilégiez les offres pour les groupes de touristes.

2. Les mini-croisières sur le delta Paraná

À près d’une heure de Buenos Aires en train, on découvre à Tigre les fascinantes eaux couleur terre de la partie inférieure du delta Paraná. Là, des mini-croisières vont emmènent à travers les multiples canaux où passe le fleuve. On se croirait presque à Venise, avec un côté plus sauvage. Loin du tumulte de la grande ville, le dépaysement et le calme sont assurés.

3. La viande et le vin de La Cabrera

Quand il s’agit de gastronomie, la viande grillée (notamment le boeuf) est reine dans la capitale argentine. Le restaurant La Cabrera, dans Palermo, passe pour l’un des meilleurs établissements où la déguster. Le choix est vaste sur le menu, mais soyez averti: la taille des pièces servies est hors normes pour les non initiés! Le tout s’accompagne volontiers d’un bon verre d’un puissant Malbec venu de la région de Mendoza, fierté viticole du pays. Avant le repas, il faut profiter du quartier Palermo, l’un des plus beaux de Buenos Aires.

4. Le marché aux puces de San Telmo

Chaque dimanche, c’est le même spectacle autour de la Plaza Dorrego, à San Telmo, l’un des quartiers les plus anciens et les plus agréables de Buenos Aires. Des milliers de personnes se succèdent devant les nombreux stands du marché aux puces. Il y a de tout: des vêtements, des bijoux, des bibelots ou encore des ustensiles pour boire et faire du maté, l’infusion nationale. Des musiciens de rue profitent de l’événement pour faire preuve de leur talent et rendre l’ambiance bon enfant. On n’oublie pas de s’arrêter à une terrasse d’un des sympathiques cafés et bars du quartier.

5. L’art du tango dans une milonga

Qui dit Buenos Aires, dit tango. C’est là que la danse sensuelle aurait été créée au 19e siècle. Du quartier de la Boca au marché de San Telmo, les démonstrations dans les rues ne manquent pas. Toutefois, beaucoup préfèrent l’univers des milongas, ces établissements et événements mettant à l’honneur l’art du tango. On peut fouler la piste ou seulement venir admirer les adeptes qui dansent une grande partie de la soirée, voire de la nuit. Le Club Gricel, la Viruta (à Palermo) et le Beso (au centre-ville) font figure d’institutions. On peut même y prendre une ou plusieurs leçons.

6. Le musée des Beaux-Arts

Buenos Aires est considérée comme l’un des phares de la culture en Amérique du Sud, à l’image de son musée des Beaux-Arts. Celui-ci renferme une collection où on retrouve le génie de Monet, Rembrandt, Goya ou Picasso. Surtout, c’est la découverte du talent des peintres argentins (Antonio Berni, Emilio Pettoruti, Benito Quinquela Martín) qui éclate devant nos yeux. On en sort ébloui. L’entrée est gratuite le mardi.

Avant ou après, pensez à marcher à quelques mètres du musée pour admirer l’un des symboles de la ville, la fleur Floralis Genérica. Cette spectaculaire oeuvre de métal haute de 20 mètres s’ouvre et se referme tous les jours.

7. Le cimetière de Recoleta

Le très huppé quartier Recoleta illustre particulièrement le côté français de Buenos Aires. Ses larges artères et ses élégants immeubles rappellent le Paris haussmannien. Le chic de Recoleta se voit jusque dans son cimetière, devenu une attraction touristique à part entière. On peut marcher pendant plusieurs heures entre les tombes aux apparences d’oeuvres d’art. C’est là que repose Eva Perón, la célèbre Evita, l’icône politique et sociale de tout un peuple depuis les années 1940.