/news/techno

Entraîneur et psychologue sportif pour du sport électronique parascolaire

TVA Nouvelles

Le sport électronique gagne en popularité et certaines écoles en font maintenant une activité parascolaire. C'est le cas du Cégep de Ste-Foy, qui a formé, avec une vingtaine de ses élèves, une équipe de compétition.

Depuis l'automne dernier, le Cégep de Ste-Foy offre l’option sport électronique – aussi  appelé eSports – en activité parascolaire.  Les élèves impliqués participent à des séances d’entraînement six heures par semaine et sont supervisés par un entraîneur. Ils ont même accès à un psychologue sportif pour les aider à mieux performer.

En plus de jouer, les entraînements permettent également de parler de stratégies et d’améliorer la communication et la cohésion entre les membres de l'équipe.

«L’un des meilleurs exercices, c’est de revoir les parties qu’ils ont déjà jouées et d’analyser», affirme Philippe Gauthier, l’entraîneur de l'équipe de sport électronique du Cégep de Ste-Foy.

Ce dernier s’occupe également de bien surveiller la posture de ses poulains et de la redresser lorsque la situation l’exige. Des entraînements physiques sont aussi au programme.

«On va faire du basketball, du badminton, on va bouger. On a aussi fait de la jonglerie, où il y a de belles aptitudes à aller chercher au niveau de la coordination des mains», affirme Philippe Gauthier, l’entraîneur de l'équipe de sport électronique du Cégep de Ste-Foy.

Les élèves prendront part au cours des prochains mois à des compétitions de la Ligue Cyber-Espoir où ils affronteront des équipes d'autres cégeps au Québec.

Dans la même catégorie