/regional/saguenay

«Le lac Saint-Jean est plus froid que l'Everest»

Jean Houle | TVA Nouvelles

Le Double défi des deux Mario prend un nouvel élan pour sa 11e édition alors que le premier des trois départs avait lieu vendredi matin.

L'organisation regroupe des adeptes qui traversent le lac Saint-Jean en ski de fond ou en raquettes, une trentaine de kilomètres entre Saint-Henri-de-Taillon et Roberval. L'événement recueille des fonds pour offrir des expéditions d'aventures thérapeutiques à des enfants atteints de cancer.

Une cohorte de 44 employés de Rio Tinto, dont certains du siège social de Montréal, ont pris le départ ce matin, par un froid de moins 30 degrés. Le groupe avait 16 participants l'an dernier.

«C'est vraiment l'esprit d'équipe qui ressort», dit André Martel, le directeur des opérations de l'aluminerie d'Alma, qui agit comme président d'honneur.

«Je voulais vivre une expérience différente, dit Émilie Pérusse-Lachance, à sa première participation. Oui c'est froid, mais c'est une expédition qui révèle l'humain.»

L'un des cofondateurs du Double défi, Mario Cantin, a réussi l'ascension de l'Everest en mai dernier.

«Je dirais qu'il fait plus froid sur le lac qu'au camp de base de l'Everest, à 5000 pieds d'altitude..., compare-t-il. Mais les gens qui viennent ici escaladent leur Everest. C'est 70% mental, et 30% physique. Ce que l'Everest m'a appris, c'est que ce n'est pas le sommet qui est important, mais le voyage.»

Rio Tinto a contribué à hauteur de 75 000$ à la Fondation sur la pointe des pieds. Deux autres groupes feront le Double défi des deux Mario, mardi et vendredi prochain.