/news/politics

Le PLQ réclame une enquête sur le lanceur d’alerte congédié

Marc-André Gagnon | Journal de Québec

Le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, a «outrepassé» ses pouvoirs en autorisant «personnellement» le congédiement d’un fonctionnaire, estime le député libéral Gaétan Barrette, qui réclame maintenant la tenue d’une enquête de la Protectrice du citoyen.

«Personne ne doute de la neutralité de la Protectrice, et elle a tous les pouvoirs», a fait valoir le député de La Pinière, en marge du caucus présessionnel du Parti libéral du Québec, vendredi matin.

Advenant qu’elle en arrive à la conclusion que le ministre Lamontagne a commis un manquement, «certainement qu’on va demander sa démission», prévient M. Barrette.

À l’époque où il était ministre de la Santé, M. Barrette assure que jamais on ne lui a demandé d’autoriser le congédiement d’un fonctionnaire.

«C’est l’appareil, c’est le sous-ministre qui doit faire ça», a-t-il rappelé.

Qu’un lanceur d’alerte ait été congédié représente donc une «situation très irrégulière», selon lui.

M. Barrette craint qu’il y ait un «effet domino». «Après ça, ça va être qui. Qui après va se sentir confortable à dénoncer quelque chose», a dit M. Barrette.

Lors du point de presse de clôture du caucus présessionel de la CAQ, jeudi, le premier ministre François Legault a toutefois laissé entendre que contrairement à ce qu’indique la lettre de congédiement, ce n’est pas qu’en raison des documents coulés à un journaliste que l’agronome Louis Robert aurait été remercié.

Anguille sous roche?

«Le premier ministre nie ce qui est écrit dans la lettre, ça, pour moi c’est grave, a réagi M. Barrette. [...] Sous la proverbiale roche, il y a une anguille.»

«La protection des lanceurs d’alerte est fondamentale dans une société démocratique. C’est pourquoi nous avons mis en place des mesures pour les prémunir de toutes formes de représailles», a rappelé de son côté la porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, Marie Montpetit.

«L’intervention du ministre de l’Agriculture dans le congédiement de Louis Robert soulève plusieurs questions inquiétantes. Le ministre doit arrêter de s’esquiver et doit impérativement clarifier la situation dans les meilleurs délais», a déclaré la députée libérale de Maurice-Richard.