/news/tele

Prêts pour une seconde «Révolution»

Samuel Pradier | Agence QMI

Team White et Yoherlandy, respectivement gagnants et finaliste de «Révolution» en décembre, ont lancé, vendredi matin, les auditions de la deuxième saison qui se déroulent toute la fin de semaine dans les locaux de TVA.

Katerine et Alexandre Leblanc, alias Team White, ont avoué être un peu nostalgiques de revenir à l’endroit où tout a commencé pour eux. «On est contents d’être présents et de pouvoir épauler les danseurs. On a vécu la même chose, l’an dernier, et ce n’est finalement pas si pire que ça.»

Pour les auditions du week-end, ils ont même été recrutés en tant que juges. «¨Révolution¨ est la plus grosse compétition de danse au Québec, a expliqué Alexandre. Il y a une certaine pression qui vient avec ça. Mais comme on enseigne aussi, on est bien outillé pour juger.»

Un important tremplin

Yoherlandy était quant à lui tellement excité de retrouver les coulisses de l’émission qu’il a même eu du mal à dormir, la nuit précédente. «C’est très gratifiant de revenir en tant que juge pour les auditions et de pouvoir voir tous les danseurs. Ça me rappelle le moment où j’attendais derrière la porte et que je manquais de souffle. C’est incroyable la pression qu’on se met parfois!»

Les carrières de Team White et Yoherlandy ont connu un essor sans précédent suite à leur passage en finale de l’émission. À la tête de sa propre école de danse, le duo Team White croule sous les inscriptions et multiplie les projets de chorégraphies. Frère et soeur vont notamment participer à la création d’un nouveau spectacle du Cirque du Soleil, en Andorre, l’été prochain.

De son côté, Yoherlandy est actuellement danseur pour Veronic DiCaire, avec laquelle il va bientôt partir en Europe. Il a également été recruté pour le spectacle «Carmen» de l’Opéra de Montréal, et participera lui aussi au spectacle du Cirque du Soleil. Tout ça en plus de mener des projets personnels avec son ami Rahmane. Son agenda est rempli jusqu’en 2021.

Une formule gagnante

Pour la seconde saison de «Révolution», la production n’a pas prévu de gros changements. «¨Révolution¨ est un format qu’on a établi durant la première année et on ne va pas le changer, a détaillé la productrice au contenu, Marianne Boulet. On a eu une belle première saison, et on continue à avoir des visées internationales avec cette émission. C’est sûr qu’on prévoit des petits ajustements, mais rien d’important.»

Pour la première matinée d’auditions, elle a constaté un plus grand engouement que l’an dernier, avec toutes sortes de danseurs de tous âges. «Il y a même des danseurs de la saison un qui reviennent. Mais la plus grosse différence, c’est que, déjà en audition, on voit que les danseurs ont intégré l’idée de la révolution.»

Ni la production ni TVA n’ont encore confirmé le retour de Lydia Bouchard, des Twins et de Jean-Marc Généreux dans les fauteuils des maîtres. Seule Sarah-Jeanne Labrosse est assurée de son poste d'égérie. Les tournages de l’émission devraient débuter en mai.

Les auditions pour la deuxième saison de «Révolution» se déroulent jusqu’à dimanche dans les studios de TVA, au 1500 avenue Papineau, à Montréal. Il y aura également des auditions à Québec, du 15 au 17 février, à l'Hôtel Hilton.